Radoslav Ostrovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Radaslaw Astrowski

Radoslav Ostrovski
Image dans Infobox.
Fonctions
Président
Rada centrale biélorusse
-
Nikandar Miadzieïka (d)
Vice-président (d)
Union des paysans et des travailleurs biélorusses (en)
-
Directeur d'école (en)
Gymnasium biélorusse de Wilno (en)
-
Ministre de l'Éducation (en)
République populaire biélorusse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Zapollié (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Cimetière biélorusse de South River (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Радаслаў Казіміравіч АстроўскіVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Enfant
Victor Ostrovski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université pédagogique d'État Maxime Tank (en) (jusqu'en ), gymnasium de Sloutsk (d), gymnasium biélorusse de Wilno (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Union des paysans et des travailleurs biélorusses (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Société scolaire biélorusse (d)
Secours populaire de Ruthénie blanche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Radoslav Ostrovsky a inspecté les Schutzmannschaften à Minsk

Radoslav Kazimirovitch Ostrovski (en russe : Радослав Казимирович Островский ; en biélorusse : Радаслаў Казіміравіч Астроўскі, Radaslaw Kazimiravitch Astrowski), né le à Zapollié (be) en Biélorussie (alors sous domination de l'Empire russe) et mort le à Benton Harbor aux États-Unis, est un homme politique connu pour avoir présidé durant la Seconde Guerre mondiale la Rada centrale biélorusse (BCR-БЦР), un gouvernement sous le contrôle des nazis[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ostrovski travaille comme professeur à Częstochowa et Minsk. Sous la République populaire biélorusse, il occupe la fonction de ministre de l'Éducation. Après la dissolution de la République, Ostrovski rejoint l'Armée blanche afin de lutter contre les bolchéviques. Son appartenance à l'Union des paysans et des travailleurs biélorusses (en) lui vaut d'être arrêté par les Polonais.

En 1941, Ostrovski se rend à Minsk pour coopérer avec le Troisième Reich et travailler dans l'administration civile. Il devient maire de Smolensk, puis est choisi par la Schutzstaffel pour présider un nouveau gouvernement biélorusse pro-nazi, dans le cadre duquel il demande à Curt von Gottberg l'établissement un nouvel État avec une armée et un parlement. Ce sera la Rada centrale biélorusse, créée le , peu avant une organisation de défense du territoire biélorusse. Sous la coupe du Reich, la Rada n'aura toutefois que peu d'influence. À la fin de la guerre, Ostrovski fuit la progression de l'Armée rouge et se réfugie à Langenfeld[2], en Allemagne. En 1956, il émigre aux États-Unis et vit à South River. Il meurt à Benton Harbor en 1976.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]