Résolution 109 du Conseil de sécurité des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil de sécurité des Nations unies
Résolution 109
Caractéristiques
Date 14 décembre 1955
Séance no  705
Code S/3509 (Document)
Vote Pour : 8
Abs. : 3
Contre : 0
Sujet Admission de nouveaux membres
Résultat Adoptée

Membres permanents

Conseil de sécurité 1955
Drapeau de la République de Chine Chine (Taïwan) · Drapeau des États-Unis États-Unis · Drapeau de la France France · Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni · Drapeau de l'URSS URSS

Membres non-permanents

Drapeau de la Belgique Belgique · Drapeau du Brésil Brésil · Drapeau de l'Iran Iran · Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande · Drapeau du Pérou Pérou · Drapeau de la Turquie Turquie

La résolution 109 du Conseil de sécurité des Nations unies est adoptée le , concernant l'entrée de 16 nouveaux États membres.

Effets[modifier | modifier le code]

L’Assemblée générale a demandé au Conseil de sécurité d'accepter les demandes d'adhésion de l'Albanie, de la Jordanie, de l'Irlande, du Portugal, de la Hongrie, de l'Italie, de l'Autriche, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la Finlande, de Ceylan, du Népal, de la Libye, du Cambodge, du Laos et de l'Espagne d'adhérer aux Nations unies, le Conseil a recommandé à l’Assemblée générale que les pays sus-mentionnés soient admis comme nouveaux membres.

La résolution a été adoptée par huit votes ; la Belgique, la République de Chine et les États-Unis se sont abstenus.

Pour adhérer à l’ONU, le Népal prouva sa souveraineté sur la base de ses traités avec le Tibet, les seuls traités internationaux dont ce pays disposait[1],[2].

Consacrant le principe d'universalité de l'adhésion, ce principe ne fut plus jamais remis en cause par la suite, en dépit des conditions à l'adhésion prévues par l’article 4 de la Charte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Donovan Roebert, Samdhong Rinpoche: Uncompromising Truth for a Compromised World (World Wisdom, 2006) (ISBN 1-933316-20-9), (ISBN 978-1933316208) Samdhong Rinpoché : « On the other hand, Nepal gave evidence of her sovereignty by quoting her treaties with Tibet. Nepal only had treaties with Tibet, and with no-one else. And on this basis they recognised Nepal's sovereignty in the United Nations. », p 140
  2. Tseten Norbu, Combattre pour la décolonisation du Tibet, Conférence-Débat "Tian'anmen 10 ans après", Juin 1999. (Traduction : France-Tibet)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Les grandes résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies, M. Albaret, E. Decaux, N. Lemay-Hébert, D. Placidi-Frot, édition Dalloz, 2012, commentaire n°4, pages 28 à 34.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « United Nations Security Council Resolution 109 » (voir la liste des auteurs).

Sur les autres projets Wikimedia :