Réserve naturelle du Zingaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle du Zingaro
Réserve Naturelle de Zingaro - Chamaerops.JPG
Vue de la réserve et de palmiers Chamaerops humilis
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
16 km2
Administration
Nom local
(it) Riserva naturale orientata dello ZingaroVoir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Administration
Dipartimento Regionale Azienda Foreste Demaniali
Site web

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Sicile

(Voir situation sur carte : Sicile)
Point carte.svg
Pelouses à Viperines pourpres et vue sur le Golfe de Castellammare.

La réserve naturelle du Zingaro est une réserve naturelle de Sicile. Elle est située sur les communes de Castellammare del Golfo et de San Vito Lo Capo, dans la province de Trapani. Sa superficie est de 1 700 ha, elle s'étend sur 7 km de côtes.

Historique[modifier | modifier le code]

La réserve a été créée en 1981, à la suite de protestations contre des travaux entamés en 1976 : elle est la première réserve naturelle créée en Sicile.

Dans le cadre du Réseau Natura 2000, depuis le , la réserve naturelle du Zingaro est inscrite dans la liste[1] des sites d'importance communautaire pour la région biogéographique méditerranéenne avec l'appellation « Capo San Vito, Monte Monaco, Zingaro, Faraglioni Scopello, Monte Sparacio »[2] et comporte comme principal habitat des fourrés thermoméditerranéens et prédésertiques [3].

Flore[modifier | modifier le code]

La réserve abrite 650 espèces végétales, dont certaines endémiques et rares. Elle comprend différents biotopes méditerranéens modifiés par des pratiques agricoles.

40 espèces sont endémiques aux régions calcaires de Sicile parmi lesquelles :

Le site compte 25 espèces d'orchidées.

Faune[modifier | modifier le code]

La réserve compte 39 espèces d’oiseaux nicheurs, dont l’Aigle de Bonelli (1 couple) ou le Faucon pèlerin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]