Quercus rysophylla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quercus rhysophylla

Quercus rysophylla est une espèce d'arbres du sous-genre Quercus (chêne) et de la section Lobatae (chênes rouge). L'espèce est présente au Mexique.

Il est originaire de la Sierra Madre Orientale dans les États de Tamaulipas, Nuevo León, San Luis Potosí, Veracruz et Hidalgo dans le nord-est du Mexique[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Quercus rysophylla est un grand arbre, pouvant atteindre 25 m de haut. Il a une écorce lisse gris pâle qui, en vieillissant, devient rugueuse, profondément fissurée et gris foncé[3]. Les feuilles sont lancéolées (en forme de lance), mesurent jusqu'à 21 cm de long[4]. Il a des glands bisannuels, qui mûrissent l'année après la floraison[3].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Il a été initialement publié et décrit par Charles Alfred Weatherby dans «Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences, Boston, MA» (Proc. Amer. Acad. Arts - Vol.45 à la page 423) en 1910[5],[6].

Lorsque Weatherby a publié son nouvel arbre taxonomique, il a fait une erreur, il a épelé "rysophylla''. L'épithète spécifique fait référence aux termes grecs ῥυσός (rhysos), qui signifie ridé, et φύλλον (phyllon) pour feuille. Il aurait dû utiliser l'orthographe correcte "rhysophylla". Certains botanistes et publications changent l'épithète en rhysophylla[7]. Le Code de Melbourne stipulant qu'il ne devrait pas être corrigé, l'orthographe originale, rysophylla, est ainsi considérée comme correcte. D'autres orthographes incorrectes «risophylla», «rhizophylla» et «rizophylla» peuvent être trouvées[3],[8].

Il a acquis le nom commun de «chêne nèfle» ou «chêne à feuilles de nèfle», compte tenu de la ressemblance superficielle des feuilles dans la forme et la texture à celles du néflier du Japon (Eriobotrya japonica)[3].

Habitats[modifier | modifier le code]

On le trouve normalement dans les canyons humides et sur les pentes exposées au nord, dans les bois de chêne ou de pin. Il se trouve normalement à une altitude de 500 à 1700 m au-dessus du niveau de la mer[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Missouri Botanical Garden, « Quercus rysophylla Weath. », sur tropicos.org, (consulté le 26 décembre 2019)
  2. (en) Nixon K et al., « Quercus rysophylla », sur iucnredlist.org, (consulté le 26 décembre 2019)
  3. a b c d et e Coombes, « Tree of the Year: Quercus rysophylla Weatherby », researchgate.net, (consulté le 27 décembre 2017)
  4. Weatherby, Charles Alfred 1924. Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences 45(17): 423–424 description in Latin, commentary in English
  5. « Fagaceae Quercus rysophylla Weath. », ipni.org (consulté le 27 décembre 2017)
  6. (en) « Quercus rysophylla Weath. », sur theplantlist.org (consulté le 26 décembre 2019)
  7. « Quercus rhysophylla loquat oak », rhs.org.uk (consulté le 27 décembre 2017)
  8. « The Plant of the Week », floresflowers.com (consulté le 27 décembre 2017)


Liens externes[modifier | modifier le code]