Quercus dalechampii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Quercus dalechampii
Description de l'image Quercus dalechampii.jpg.
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Hamamelidae
Ordre Fagales
Famille Fagaceae
Genre Quercus

Nom binominal

Quercus dalechampii
Ten., 1830

Classification phylogénétique

Ordre Fagales
Famille Fagaceae

Synonymes

  • Quercus aurea Wierzb. ex Rchb.
  • Quercus aurea (Wierzb. ex Rochel) Kotschy
  • Quercus dalechampii var. angulata Lojac.
  • Quercus dalechampii f. apatini (Erdesi) Erdesi
  • Quercus dalechampii var. aurea (Wierzb. ex Rochel) Mátyás
  • Quercus dalechampii var. breviloba Lojac.
  • Quercus dalechampii var. cochleata Lojac.
  • Quercus dalechampii var. grandifolia Lojac.
  • Quercus dalechampii f. lancifolia Mátyás
  • Quercus dalechampii var. mecrobalana Lojac.
  • Quercus dalechampii var. pallida Lojac.
  • Quercus dalechampii f. piersii Mátyás
  • Quercus dalechampii var. pulchella Lojac.
  • Quercus dalechampii f. rubens Mátyás
  • Quercus × kanitziana f. apatini Erdesi
  • Quercus lanuginosa subsp. dalechampii (Ten.) A.Camus
  • Quercus robur var. aurea Wierzb. ex Rochel
  • Quercus robur var. cuneata A.DC.
  • Quercus robur var. dalechampii (Ten.) Fiori & Paol.
  • Quercus sessiliflora var. aurea (Wierzb. ex Rochel) A.DC.
  • Quercus sessiliflora var. macroloba Borbás
  • Quercus sessilis f. aurea (Wierzb. ex Rochel) Schur
  • Quercus sessilis var. aurea (Wierzb. ex Rochel) Schur
  • Quercus sessilis var. macroloba (Borbás) Balat.
  • Quercus toza var. aurea (Wierzb. ex Rochel) Nyman

Quercus dalechampii, appelé communément chêne de Daléchamp[1], est une espèce européenne de chêne de la famille des fagacées.

Description[modifier | modifier le code]

L'écorce est très épaisse, profondément fissurée, brune ou noirâtre. Les rameaux jeunes sont pubescents, ceux matures sont plus ou moins glabres[1].

Ses feuilles mesurent de 6 à 15 cm pour une largeur de 4 à 10 cm. Elles ressemblent à Quercus petraea mais elles sont plus fines, obovales, plus lobées (3 à 6 paires de lobes étroits, irréguliers, subaigus, les lobes médians souvent lobulés), la base arrondie ou cordiforme (parfois légèrement décurrente sur le pétiole), glabres dessus et à peine pubescentes dessous (moins que chez Quercus pubescens), sur un pétiole glabrescent de 1 à 2,5 cm[1].

Les fleurs mâle ont 8 à 10 étamines plus courtes que le périanthe, le rachis du chaton femelle mesure de 0,5 à 6 cm, portant de 1 à 5 fleurs[1].

Le gland mesure de 1,2 à 2,3 cm de long. La cupule est hémisphérique, à écailles losangiques, tuberculées et un peu poilues, grisâtres[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

On trouve Quercus dalechampii au centre-est et au sud-est de l'Europe jusqu'en Autriche et en Sicile[1] : Bulgarie, Grèce, Balkans, Italie, Autriche, Hongrie, Slovaquie et République tchèque[2].

Il est présent à une altitude entre 800 et 1 300 m sur un sol pierreux, aride[1].

Écologie[modifier | modifier le code]

Quercus dalechampii est une plante hôte des chenilles de Phyllonorycter harrisella[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Jean-Louis Helardot, « Quercus dalechampii », sur jeanlouis.helardot.free.fr (consulté le 15 août 2019)
  2. (it) « Quercus dalechampii Ten. », sur Schede di botanica (consulté le 15 août 2019)
  3. (en) « Phyllonorycter harrisella », sur bladmineerders.nl (consulté le 15 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :