Quatorze bagatelles de Bartók

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Quatorze bagatelles op.6 Sz.38 sont un cycle de pièces brèves pour piano de Béla Bartók. Composées en 1908, elles occupent une place de choix tant dans l'œuvre pour piano de l'auteur que dans l'histoire de la musique hongroise. Novatrices dans leur style moderne et audacieux, elles furent ardemment critiquées pour leur prétendu manque de substance mélodique et de logique structurelle. Certaines d'entre elles furent baptisées « expériences » par le compositeur.

Structure[modifier | modifier le code]

  1. Expérience qui est une étude sur la bitonalité dans la forme d'un chant populaire
  2. Danse populaire sur un ton très ironique
  3. Portrait psychologique dans un style impressionniste
  4. Ancien chant populaire harmonisé en blocs d'accord
  5. Danse populaire
  6. Pièce triste legato sur un rythme lent
  7. Danse populaire un peu sarcastique
  8. Expérience sur l'harmonie de 7e majeure
  9. Expérience sur des lignes mélodiques nues, les deux mains à l'unisson
  10. Danse populaire
  11. Expérience sur l'accord de 13e de dominante
  12. Tableau d'états d'âme avec ses notes répétées accelerando
  13. Titrée « elle est morte », expérience sur l'intégration harmonique sur pédale dans la forme d'une marche funèbre
  14. Valse sarcastique titrée « ma mie qui danse »

Source[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique de piano et clavecin, Fayard 1990, pp.83-84