Mikrokosmos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mikrokosmos
BB 105, Sz. 107
Mikrokozmosz
Genre pièce didactique pour piano
Musique Béla Bartók
Dates de composition 1926-1939.

Les Mikrokosmos, BB 105, Sz. 107, constituent une œuvre pour piano écrite par Béla Bartók entre 1926 et 1939.

Description[modifier | modifier le code]

Le Mikrokosmos est une série de 153 petites pièces pour piano qui se décline en six volumes, de difficulté croissante, composées dans un but pédagogique pour son deuxième fils, Péter, né en 1924. L'ensemble a été publié en 1940. Le mot Mikrokosmos signifie petit monde (du grec) et peut donc s'interpréter comme une série de pièces de styles différents. Selon Bartók, ce titre peut aussi se comprendre comme le "monde des petits enfants"[1].

Cette œuvre s'inscrit dans la lignée d'autres œuvres didactiques de compositeurs pédagogues tels que Piotr Ilitch Tchaïkovski, Dmitri Kabalevski ou Sergueï Prokofiev[1].Certaines pièces sont des hommages directs à d'anciens claviéristes, dont Robert Schumann, Jean-Sébastien Bach et François Couperin. D'autres sont inspirées par de la musique folklorique, sont des études de rythme ou sur la technique pianistique (croisements de mains…). Dans sa préface, Béla Bartók recommande lui-même aux élèves pianistes de ne pas se contenter d'apprendre l'instrument en jouant uniquement les pièces de son Mikrokosmos mais il suggère d'aborder également les Etudes de Carl Czerny, ou bien le Petit Livre d'Anna Magdalena Bach de Jean-Sébastien Bach. Ainsi, le recueil pédagogique de Bartók n'est pas à considérer comme une méthode de piano mais plutôt un recueil complémentaire aux pièces techniques traditionnelles.

Style[modifier | modifier le code]

Cette œuvre est un miroir de la musique de Bartók. En effet, ces petites pièces d'abord techniques sont également modernes et présentent des jeux de rythme, d'harmonie, d'accords a priori dissonants mais consonants. Avec des sonorités et des schémas issus de la musique jazz (cycle des quintes,...), des inspirations de la musique folklorique, Mikrokosmos est une œuvre moderne et innovante[2] selon les critiques.

Influence[modifier | modifier le code]

Le Mikrokosmos est considéré comme une des œuvres pédagogiques pour piano majeures du XXe siècle. En ce terme, ce recueil est à la fois pédagogique, dans son but et son propos ; mais aussi pleinement une œuvre à part entière, image de la musique de Bartók et de l'une de ses caractéristiques principales : le rapport à la musique populaire. Selon le compositeur György Ligeti, l'oeuvre de Bartók est une "série de chefs-d’œuvre en miniature extraordinairement variables et finement ciselés" qui sont tout aussi significatifs que ses œuvres majeures. Elle s'apparenterait aussi à des œuvres picturales telles que les dessins ou les aquarelles de Paul Klee, représentant un petit monde, un univers de détail mais dont l'ensemble est parfaitement cohérent[3].

Cette œuvre a aussi été une source d'inspiration du ballet homonyme Bartók/Mikrokosmos d'Anne Teresa De Keersmaeker créé en 1987[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « PIANO: “Mikrokosmos” de Bartok », sur www.revuepiano.com (consulté le 9 octobre 2019)
  2. « Mikrokosmos de Béla Bartók », sur France Musique (consulté le 9 octobre 2019)
  3. György Ligeti, « À propos de « Mikrokosmos » de Bartók », dans Écrits sur la musique et les musiciens, Éditions Contrechamps, coll. « Écrits, entretiens ou correspondances », (ISBN 9782940599547, lire en ligne), p. 230–234
  4. (en) « Bartók / Mikrokosmos », sur Rosas (consulté le 9 octobre 2019)