Qatargas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Qatargas
Image illustrative de l'article Qatargas

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1984
Forme juridique Coentreprise
Siège social Drapeau du Qatar West Bay Ras Laffan, Drapeau du Qatar Qatar QatarVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Groupe gazier
Produits gaz naturel
Société mère Qatar PetroleumVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.qatargas.com

Fondée en 1984, Qatargas est une compagnie produisant du gaz naturel liquéfié au Qatar[1]. son président-directeur général est Saad Sherida Al-Kaabi[2]. Elle est la première société productrice de GNL mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

La société Qatargas a été créée en 1984, avec une participation majoritaire de la Qatar Petroleum et des capitaux étrangers, afin d'exploiter les ressources gazières du Qatar.

Le nom Qatargas correspond à différents projets d'extraction et d'acheminement et traitement du gaz offshore, Qatargas 1, Qatargas 2, Qatargas 3 et Qatargas 4. Ce gaz vient notamment du champ de North Field Bravo. Depuis 2005, la Qatargas Operating Company Limited a été constituée pour l'exploitation et la maintenance des infrastructures gazières, issues des différents projets Qatargas. Qatargas partage l'exploitation du site de Ras Laffan avec sa petite sœur RasGas[3].

En octobre 2016, son président de son comité de direction est, depuis novembre 2014, Saad Sherida Al-Kaabi (Chairman of Qatargas Board of Directors)[4].

Qatargas produit actuellement cinq principaux produits d'exportation qui sont: le gaz naturel liquéfié (GNL), le gaz de pétrole liquéfié (GPL), le condensat de gaz naturel , l'hélium et le soufre.

Comme Qatargas apporte son gaz à terre pour le traitement, le condensat de terrain (qui fait également partie du flux de gaz brut) est séparé du gaz. Le condensat de champ de Qatargas 1 est utilisé comme matière première par la raffinerie de Laffan pour produire de la naphte, du kérosène, du gas-oil et enfin du GPL[5].

Le lundi 9 mai 2016 Qatar Petroleum (QP), Qatargas et RasGas célébrent le 10000e chargement de cargo de GNL effectué au port de Ras Laffan[6].

Le 1er 0ctobre 2016, Qatargas et la société pakistanaise Global Energy Infrastructure Limited (GEIL) signent, à Islamabad, un contrat de vente et d'achat de gaz naturel liquéfié (GNL) sur 20 ans lors d'une cérémonie organisée par le Premier ministre du Pakistan Nawaz Sharif[7] .

Le 19 octobre 2016, Qatargas annoncé la signature d'un contrat de convention d'achat de gaz naturel liquéfié de cinq ans avec Petronas LNG UK Limited (Pluk)[8]. Le gaz liquide natureel sera produit par Qatargas 4 au terminal de liquéfaction de Ras Laffan puis envoyé au terminal Dragon LNG à Milford Haven situé au Royaume-Uni.[9]

En décembre 2016, le Qatar annonce la fusion de Qatargas et de RasGas dans Qatargas[10].

Opérations et les projets[modifier | modifier le code]

Qatargas a sept trains de GNL, dont quatre, connus sous le nom de Mega trains, sont le plus grand dans le monde. Chacun d'une capacité de 7,8 MTA de production.

En 2008, la société Qatargas a produit 10,09 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié[11].

Les opérations offshore de Qatargas sont situés à environ 80 kilomètres au nord-est de la partie continentale de Qatar. Les installations de production ont été mises en service en 1996[12].

Qatargas transporte son GNL en utilisant deux classes de navires méthaniers appelés Q-Max et Q-Flex.

Depuis la création de Qatargas I, Qatargas a bouclé un programme d'expansion qui a inclus le développement de Qatargas II ; suivie par Qatargas III et Qatargas IV, la plus grande raffinerie du monde, une flotte dédiée de Q-Max et Q-Flex navires qui ont la plus grande capacité de gaz naturel liquéfié au monde utilisant la technologie "Step-out". Est inclue dans ce programme également la création du plus grand terminal de regazéification de l'Europe et des bureaux de liaison au Japon, en Chine, en Thaïlande et aux États-Unis[13].

Qatargas I[modifier | modifier le code]

Qatargas I est la première chaîne de valeur entièrement intégrée au monde. Les actionnaires de la Qatargas 1 sont Qatar Petroleum, ExxonMobil, Total, Mitsui et Marubeni. Il possède trois trains de GNL. En 2016, la société annoncait sur son site que vingt-deux puits de production avaient été forés au total et ils fournissaient 45 millions de mètres cubes de gaz naturel sec par jour à partir du réservoir du champ, sous les fonds marins[14].

Qatargas II[modifier | modifier le code]

Qatargas II, une joint-venture de Qatar Petroleum et ExxonMobil, possède les trains de GNL 4 et 5 d'une capacité de 7,8 millions de tonnes par an chacun. Il fournit le gaz naturel liquéfié pour le terminal Hook LNG Sud à Milford Haven, Pembrokeshire au Pays de Galles, d'où le gaz est introduit dans le South Wales Gas Pipeline. Cela couvre 20 % des besoins en GNL du Royaume-Uni.

En 2016 trente puits ont été forés qui fournissent 2,9 milliards de SCFD (unité de mesure de débit de gaz fréquemment utilisé dans les pays anglo-saxons qui signifie Standard cubic feet per day, pied cube par jour) de gaz humide pour les trains 4 et 5 onshore.

Qatar gas III[modifier | modifier le code]

Qatargas III est une autre joint-venture entre Qatar Petroleum, ConocoPhillips et Mitsui.

Qatargas IV[modifier | modifier le code]

Qatargas IV est une joint-venture entre Qatar Petroleum et Royal Dutch Shell[15],[16].

Le complexe off shore The North Field Bravo[modifier | modifier le code]

Le complexe off shore The North Field Bravo est le cœur des opérations de Qatargas en mer. Mise en service en 1996, les principales installations de ce complexe incluent des quartiers d'habitation, deux plates-formes de production, trois plates-formes de tête de puits (dont deux sont reliés par des ponts pour les installations de production) et une plate-forme à distance situé à environ cinq kilomètres.

Les trois plates-formes installées pour Qatargas 2 sont actionnés à distance sur le The North Field Bravo, tandis que les trois, qui sont partagés entre Qatargas 3 et Qatargas 4, sont exploités à distance depuis la salle de contrôle à terre.

le gaz naturel extraits par les plates-formes est transféré vers le rivage avec le condensat associé par pipelines sous-marins[14].

Site internet et siège social[modifier | modifier le code]

Le site internet officiel : www.qatargas.com

Le siège social de la société se trouve a Doha (Qatar). Adresse : Qatargas Doha Head Office Omar Al-Mukhtar Street West Bay Doha Qatar[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Qatargas - Home », sur www.qatargas.com (consulté le 23 octobre 2016)
  2. « Message from the Chairman of Qatargas Board of Directors », sur www.qatargas.com (consulté le 24 octobre 2016)
  3. Jean-Guy Debord, « Qatargas sur Europétrole », sur www.euro-petrole.com (consulté le 23 octobre 2016)
  4. « Saad Sherida Al-Kaabi: Executive Profile & Biography - Businessweek », sur www.bloomberg.com (consulté le 24 octobre 2016)
  5. « Our Products », sur www.qatargas.com (consulté le 24 octobre 2016)
  6. « QP marks 10,000th LNG vessel loading at Ras Laffan », ArabianIndustry.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  7. « Qatargas, Pakistan in 20-year LNG deal », Gulf-Times,‎ (lire en ligne)
  8. « Qatargas, Petronas sign five-year LNG deal », sur www.worldoil.com (consulté le 24 octobre 2016)
  9. Jean-Guy Debord, « Synthèse de l'actualité du pétrole et du gaz semaine du 17 au 23 octobre 2016 », sur www.euro-petrole.com (consulté le 29 octobre 2016)
  10. Qatar : fusion de deux géants gaziers, Le Figaro, 11 décembre 2016
  11. « Qatargas LNG output ‘hits record’ », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  12. « Tarek Obaid – Petrosaudi CEO (Tarek Obaid) to Donate $10 Million to Mayo Clinic | shell-me.com », sur www.shell-me.com (consulté le 23 octobre 2016)
  13. « Page LinkedIn officielle »
  14. a et b « Current Operations », sur www.qatargas.com (consulté le 24 octobre 2016)
  15. « PetroSaudi - Venezuelan Oil Exploration & PetroSaudi | shell-me.com », sur www.shell-me.com (consulté le 23 octobre 2016)
  16. « Qatargas 4 », sur www.shell.com (consulté le 23 octobre 2016)
  17. « Office Locations », sur www.qatargas.com (consulté le 23 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]