Python brongersmai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Python brongersmai est une espèce de serpents de la famille des Pythonidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre à Sumatra, en Thaïlande, au Viêt Nam et en Malaisie péninsulaire[1]. Cette espèce est généralement observée dans les collines forestières et les divers types de plantations qui sont situées dans les montagnes qui entourent les habitats en contrebas plus humides.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une espèce de serpent nocturne, active du crépuscule à l'aube.

L'holotype de Python brongersmai[2], un mâle, mesure 1 180 mm dont 112 mm pour la queue. C'est un serpent constricteur ovipare. Ce serpent a plusieurs particularités :

  • c'est un serpent qui n'a pas de rapport taille/masse. C'est-à-dire qu'il peut être extrêmement gros pour une petite taille[3].
  • c'est un serpent qui peut faire pivoter ses yeux (un peu comme un caméléon). Cette particularité lui permet de ne pas tourner la tête pour regarder sa proie[3].

Reproduction[modifier | modifier le code]

C'est un serpent ovipare, la femelle pond jusqu'à 30 œufs. En contractant ses muscles spasmodiquement, comme le python birman, elle peut transférer de sa chaleur aux œufs.

En captivité[modifier | modifier le code]

C'est un serpent réputé robuste et facile à maintenir en captivité. Il peut vivre plus de 20 ans.[4]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Leo Daniël Brongersma[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Stull, 1938 : Three New Subspecies of the Family Boidae. Occasional Papers of the Boston Society of Natural History, vol. 8, p. 297-300 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Stull, 1938 : Three New Subspecies of the Family Boidae. Occasional Papers of the Boston Society of Natural History, vol. 8, p. 297-300 (texte intégral).
  3. a et b « Animalerie en ligne reptile rongeurs chat et chien », sur Animalerie en ligne (consulté le 16 septembre 2020).
  4. Parcs nationaux de Thaïlande, « Python brongersmai », sur thainationalparks.com (consulté le 20 octobre 2020)