Pulmonaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pulmonaria est un genre de plantes de la famille des Boraginaceae. Ce sont des espèces herbacées vivaces à grandes feuilles basales et à feuilles caulinaires plus petites. Les feuilles continuent à grandir après la floraison. Dans plusieurs espèces, elles sont maculées de blanc. L'ensemble de la plante est velu, à poils rudes à soyeux. Les fleurs se présentent en racèmes de cymes terminales. Comme c'est le cas pour beaucoup de boraginacées, leur couleur varie du rose au bleu. Calice tubulé généralement très velu à cinq dents. Corolle en entonnoir à cinq lobes avec à la gorge cinq petites touffes de poils entourant les étamines. Le fruit est composé de quatre nucules monospermes indéhiscentes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ces espèces sont souvent appelées « Pulmonaires ». Elles doivent leur nom au fait que les taches éparses sur les feuilles évoquent les alvéoles du poumon à l'exception de Pulmonaria obscura qui n'a pas de taches). La racine de ces espèces était censée guérir les maladies du poumon (Végèce donnait le nom de pulmonaria radicula à l'une d'entre elles) en vertu de la théorie des signatures[1].

Selon la légende, les traces blanches des feuilles sont les gouttes de lait que la vierge Marie laissa tomber en allaitant son fils Jésus lors de la fuite en Égypte[2].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon The Germplasm Resources Information Network[3]

Pulmonaria montana la Pulmonaire des montagnes

Symbolique[modifier | modifier le code]

Calendrier républicain[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain, la Pulmonaire était le nom attribué au 19e jour du mois de pluviôse[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolites, Editions Quae, , p. 95
  2. Alice Taverne, Médecine populaire et sorcellerie en Roannais et Forez, Éditions du Musée forézien, , p. 11
  3. GRIN Species Records of Pulmonaria « Copie archivée » (version du 2 novembre 2013 sur l'Internet Archive)
  4. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 23.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]