Psaume 130 (Boulanger)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psaume 130 : Du fond de l'abîme
Image illustrative de l’article Psaume 130 (Boulanger)
Lamentation de Job par Ephraim Moses Lilien (1914)

Genre Musique sacrée
Musique Lili Boulanger
Texte Psaume 130 (129)
Langue originale français
Effectif contralto, ténor, chœur, orchestre
Durée approximative 25 minutes environ
Dates de composition 1917

Le Psaume 130 : Du fond de l’abîme ou Psaume CXXX est une œuvre pour contralto, ténor, chœur mixte et orchestre composée par Lili Boulanger en 1910, revue en 1917.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il s'agit du troisième psaume mis en musique par Lili Boulanger, après le psaume 24 et le psaume 129. Elle en écrit une ébauche dès 1914, mais la partition d'orchestre n'est achevée qu'à l'été 1916.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce psaume semble être choisi pour son atmosphère sombre d'où perce peu à peu l'espoir.

« Ce thème spirituel, la recherche de la lumière dans les ténèbres dominantes, est exprimé de manière particulièrement dramatique[1]. »

C'est l'une des partitions les plus longues de la compositrice, et l'une de ses plus riches en termes d'écriture musicale.

« On y retrouve l'obsession pour le mode phrygien et pour le si bémol mineur, mais l'œuvre fait appel aussi à d'autres échelles modales, notamment l'échelle octotonique [...], les secondes augmentées du mineur hébraïque, la gamme par tons, le chromatisme, l'usage audacieux de l'enharmonie, tout cela menant à un dépassement fréquent de la tonalité[2]. »

Publication[modifier | modifier le code]

La partition a été publiée par Durand en 1924.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gerald Larner, livret du CD Tortelier/Birmingham, Chandos 9745, 1999, p.18.
  2. Harry Halbreich, « L'esprit souffle où il veut », livret du CD Stringer/Namur/Luxembourg, Timpani 1C1148, 1998/2007, p. 6.

Liens externes[modifier | modifier le code]