Place du Champ-Jacquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Place du Champ Jacquet)
Aller à : navigation, rechercher
Place du Champ Jacquet
Image illustrative de l'article Place du Champ-Jacquet
La place avec ses maisons à pans de bois et la statue de Leperdit. Au fond, la rue du champ Jacquet.
Situation
Coordonnées 48° 06′ 46″ nord, 1° 40′ 49″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Ville Rennes
Quartier(s) Centre
Morphologie
Type Classique
Forme triangulaire
Histoire
Création XVIIe siècle

La place du Champ-Jacquet est une place située dans le centre historique de Rennes. Cette place possède de hautes maisons à pans de bois du XVIIe siècle, qui ont toutes une structure réduite à l'essentiel. Au numéro 5, l'hôtel Hay de Tise, rassemble tous les matériaux de l'époque : pans de bois, pierre blanche et granit.

Se dresse au milieu de la place, la statue de Jean Leperdit, maire de Rennes pendant la Révolution[1]. On le voit déchirant une liste de conscription.

Au nord de la place est la rue du Champ Jacquet.

Statue[modifier | modifier le code]

La statue de Jean Leperdit.

En 1839, le célèbre sculpteur Pierre-Jean David d'Angers offrit à la ville de sculpter gratuitement la statue de Jean Leperdit figure révolutionnaire et maire de Rennes, cette offre fut acceptée, mais elle ne reçut jamais d’exécution. En 1879, l’érection d’une statue représentant Leperdit déchirant un édit royal fut décidée par le Conseil municipal, mais le projet n’eut aucune suite.

Enfin, en 1883, le Conseil a repris la question et a décidé qu’une statue en bronze de 2 m de l’ancien maire de Rennes faite cette fois par le sculpteur Emmanuel Dolivet[2] serait placée Place du Champ Jacquet. Ce fut chose faite en 1892.

En 1991, elle a été recoulée et réinstallée sur la place en 1994. Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle avait été fondue par les Allemands.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La rue et la place du Champ-Jacquet tirent leurs noms de la porte Jacquet des anciens remparts, située vers le haut de la rue Chateaurenault, non loin de la place[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]