Paul Banéat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Banéat
Paul Banéat.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Paul Jacques Trémeur BanéatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Jules Banéat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Trémeux Banéat (d)
Jacques Banéat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Paul Banéat, né le [1] et mort le à Rennes, est un historien français, spécialiste de la Bretagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Jules Banéat est juge au tribunal civil de Rennes, passionné par l'histoire de Bretagne. Paul Jacques Trémeur Banéat fait ses études au lycée Saint-Vincent de Rennes. Il épouse le Marie de Place à Angers[2].

Docteur en droit, il exerce comme avocat[3] à la cour d'appel de Rennes de 1877 à 1892.

Il est membre de la Société archéologique et historique d'Ille-et-Vilaine, qu'il préside de 1906 à 1908[4]. Il publie plusieurs ouvrages sur l'Histoire de la Bretagne, exploitant notamment les actes notariés et les archives départementales d'Ille-et-Vilaine et les archives municipales de Rennes. Directeur du musée archéologique de Rennes de 1906 à sa mort en 1942, il dresse et publie des inventaires dans le bulletin de la Société archéologique et historique d'Ille-et-Vilaine.

Il préside le comité rennais de la Société française de secours aux blessés militaires à partir de 1909[3]. Ses deux fils sont tués dès les premiers mois de la Première Guerre mondiale : Trémeux (né le ) meurt le « en reconnaissance »[5] ; Jacques (né le ), est tué dès le « à l’ennemi »[6]. Son dévouement et son activité à la tête du comité, notamment pendant la guerre, seront récompensés par la Légion d'honneur.

Il est conseiller municipal de Rennes de 1900 à 1908, et membre durant la même période du bureau de bienfaisance de la ville[3].

Hommages[modifier | modifier le code]

En Bretagne, au moins six rues portent son nom[7].

  • Rennes : délibération du et du [8]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Paul Banéat, Le Vieux Rennes, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, Libraires-éditeurs, 1911
- Prix Montyon 1932 de l'Académie française

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Rennes, cote 2 E 64 : registre des naissances, 1856, consultable en ligne
  2. Archives départementales du Maine-et-Loire, Angers, 2d arrondissement, Registre des mariages, 1882, acte n°58. Consultable en ligne (p.39/106).
  3. a b et c Archives nationales, dossier de Légion d'honneur 19800035/165/21228
  4. Paul Banéat, Le Vieux Rennes, Rennes, Librairie Guénégaud SA, rééd., 1983 (préface de H.-F. Buffet, mise à jour de Mme Robet-Maynial)
  5. Mémoire des hommes, fiche de Trémeux Banéat
  6. Mémoire des hommes, fiche de Jacques Banéat (copie de fiche de Jacques Banéat)
  7. Emmanuel Salmon- Legagneur (dir.), Les Noms qui ont fait l'histoire de Bretagne, Spézet, Institut culturel de Bretagne - Coop Breizh, 1997
  8. Archives de Rennes, cote 1 D184 : délibérations municipales, 1949, consultable en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :