Pietro Antonio Novelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Pietro Antonio Novelli I (1568-1625) et Pietro Antonio Novelli II (1608 - 1647).
Pietro Antonio Novelli
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
VeniseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Pietro Antonio Novelli dit Novelli III (Venise, 1729 - Venise, 1804) est un dessinateur, un illustrateur, un écrivain, un poète, un graveur et un peintre italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Antonio Novelli a fait son apprentissage auprès de Giovanni Battista Pittoni et a subi l'influence de Francesco Guardi et Giovanni Battista Tiepolo.

En 1768, il a été admis à l'Accademia de Venise pour laquelle il a peint une Allégorie de l'Art.

Au cours de années 1770, il a réalisé des retables et des fresques (nord de l'Italie) et parmi ses clients on note Catherine II de Russie.

De 1779 à 1800 il s'est installé à Rome et est retourné à Venise où il mourut en 1804.

Il a écrit ses mémoires, lesquelles ont été publiées à titre posthume en 1834.

Son fils Francesco (1764-1836) a été aussi un peintre[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Sept Sacrements,
  • La Maison du Temps,
  • Saint Georges[2]
  • La Madone, l'Enfant et saint Antoine de Padoue apparaissant à trois adorateurs
  • Série de 31 dessins (Illustrations des œuvres de Pietro Metastasio)
  • Homme assis jouant de la guitare 1760
  • Allégorie de l'Art 1768
  • Le Roland furieux de l’Arioste, Édition Zatta, Venise fut illustrée d’après les dessins de Pietro Antonio Novelli 1776
  • Padre Celeste con santi Retable Église de San lio Venise 1779
  • Purificazione di Maria Église San Geremia à Venise 1804
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hoefer (Jean Chrétien Ferdinand), Firmin-DidotNouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés, Firmin-Didot, Page 342, Paris ,1862.
  2. Saint Georges sur le site Artfinding.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]