Pierre Trémouille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Trémouille

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (57 ans)
à Aurillac (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste arrière, centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-1983
1983-1986
1986-1994
1994-1995
Aurillac
RRC Nice
RC Toulon
Stade français


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
1998-2000
2001-2002
2004-2005
 ????-
Stade français
Métro Racing 92
Grenoble
Marseille

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.

Pierre Trémouille, né le à Aurillac, est un ancien joueur français de rugby à XV ayant évolué dans les années 1980 et 90 au poste d'arrière ou de centre. Après sa carrière de joueur, il embrasse celle d'entraineur et dirige aujourd'hui l'équipe de Marseille Vitrolles rugby.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il remporte le championnat de France en 1987 avec le RC Toulon et marque un drop lors de la finale. Deux ans plus tard, il joue sa deuxième finale mais s'incline avec son club devant le Stade toulousain. En 1992, il est capitaine du RC Toulon en l'absence d'Eric Champ lors de la finale du championnat remportée par le club.

Palmarès :

Vainqueur du Challenge Yves du Manoir 1985 Vainqueur du Championnat de France en 1987 et 1992 Finaliste du championnat de France en 1989

Carrière d'entraineur[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, il reste avec le Stade français et rejoint le staff d'entrainement en devenant l'adjoint de Georges Coste. Max Guazzini met fin à son contrat en 2000[1]. Durant la saison 2001-2002, il est entraîneur-adjoint de Vincent Moscato chargé des arrières au Métro Racing 92. En 2004, il devient ensuite entraineur des arrières au FC Grenoble rugby au côté de Dean Richards[2], et ce jusqu'en 2005. Il rejoint plus tard le club de Marseille Vitrolles rugby où il devient l'entraineur de l'équipe sénior qui évolue en Fédérale 1[3].

En dehors du rugby[modifier | modifier le code]

Il vient (Septembre 2009) de participer au record de vitesse établi par l'Hydroptère à Hyères. Il remporte à trois reprises (1998,2002 et 2009) Le Masters des Champions, une compétition de golf réunissant des sportifs de haut niveau venus d'horizons différents[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cyrille Pomero, « Trémouille rit jaune », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche, (consulté le 7 juillet 2009)
  2. (en) « Richards takes up Grenoble job », sur www.scrum.com, (consulté le 7 juillet 2009)
  3. « Infos Clubs », sur www.marseillerugby.com (consulté le 7 juillet 2009)
  4. « Le Masters des Champions en bref », sur www.mastersdeschampions.com (consulté le 7 juillet 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • ouvrage collectif, Stade Aurillacois Cantal Auvergne. 1904-2004 Un Siècle De Rugby, Imprimerie Moderne, , 313 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]