Pierre Scherrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Scherrer
Naissance
Décès
Activité principale
Psychiatre et écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Chroniques historiques et autobiographiques en lien avec la psychiatrie

Œuvres principales

  • Royal Morvan
  • Un Hôpital sous l'occupation
  • Approche clinique de la psychiatrie

Pierre Scherrer, né le et mort le , est un psychiatre et écrivain français. Il est l'auteur d'Un hôpital sous l'Occupation et de Royal Morvan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il soutient sa thèse de médecine en 1935 à l'université de Strasbourg et effectue son internat de psychiatrie dans les hôpitaux psychiatriques de la Seine. Il devient chef de service à l'hôpital psychiatrique de Bailleul en 1937[1]. Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier par les Allemands puis libéré en 1941.

Pendant l'Occupation de la France par l'Allemagne, en 1942, il est nommé médecin-directeur de l'hôpital psychiatrique d'Auxerre[2]. Il découvre le drame qu'a vécu l'hôpital psychiatrique pendant l'exode de 1940 en France. Il doit gérer l'établissement pendant cette période difficile en faisant face à la pénurie pour les malades et le personnel malgré les réquisitions de l'armée allemande[3]. C'est le sujet d'un ouvrage qu'il publie en 1989 : Un hôpital sous l'Occupation.

En , il s'engage dans le 1er régiment du Morvan, le Royal-Morvan. Le 24, il est blessé lors d'un combat à Château-Lambert[4]. En 1950, Il publie Royal Morvan qui obtient le Prix Général Muteau décerné par l'Académie française.

Il prend sa retraite en 1975 et publie plusieurs autres ouvrages historiques ainsi que des articles[5] et un traité de psychiatrie en quatre tomes[6]. Il meurt le .

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père du couturier Jean-Louis Scherrer[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Royal Morvan, Durassié et Cie (1950)
  • Approche clinique de la psychiatrie, 4 tomes, SIMEP (1977)
  • L'Hôpital libéré, Atelier Alpha bleue (1989)
  • Un Hôpital sous l'occupation, Atelier Alpha bleue (1989)
  • Souvenirs d'un psychiatre, Atelier Alpha bleue (1989)
  • Le Psychiatre et le criminel, Masson (1990)
  • Le psychiatre et la comtesse, Livre à livre (1993)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Gautheret et Thomas Wieder, « Histoire(s) de l'été 1940 (6/12) : le chaos dans les têtes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  2. Jérôme Gautheret et Thomas Wieder, Ceux de 1940, Fayard, , 208 p. (ISBN 978-2-213-66381-4 et 2-213-66381-5, lire en ligne)
  3. « La cellule de tortures de l'hôpital psychiatrique d'Auxerre conservée telle quelle par le Dr Scherrer », sur http://www.auxerretv.com, (consulté le )
  4. « Sans-culottes 1944: Les volontaires bourguignons », sur sansculottes1944.blogspot.fr (consulté le )
  5. « Base SantéPsy », sur www.ascodocpsy.org (consulté le )
  6. M. Valentin, « Scherrer (Pierre). — Approche clinique de la psychiatrie », Histoire des Sciences médicales, Société française d'histoire de la médecine (SFHM), vol. 17, no 4,‎ , p. 430 (lire en ligne)
  7. « Le couturier Jean-Louis Scherrer est décédé », sur auxerretv.com, (consulté le )
  8. « Pierre Scherrer | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]