Pierre III du Kongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre III du Kongo (mort en 1683) (Nsimba a Ntamba en Kikongo et D. Pedro III en portugais). Prétendant au titre de manikongo du royaume du Kongo en 1669 et roi de Lemba-Bula de 1669 à 1683.

Origine[modifier | modifier le code]

En 1667 le roi Alvare VIII du Kongo envoie un ambassadeur à Luanda négocier avec les Portugais un traité destiné à clore le conflit lié au droit d'exploitation des mines dans le royaume du Kongo. Les deux provinces les plus concernées sont Mbamba et Mpemba contrôlées respectivement par le duc Dom Téodosio et le Marquis Dom Pedro [1].

Le duc Teodosio accepte la décision royale mais Pedro de Mpemba se révolte, tue Teodosio envahit São Salvador la capitale où il tue Alvare VIII et se fait proclamer roi sous le nom de Pierre (II) du Kongo en janvier 1669. Le comte de Soyo réagit reprend la capitale tue le prétendant et fait nommer un autre Kimpanzu Alavre IX. 1670 Le nouveau marquis de Mpemba Dom Raphaël, un Kinlaza, occupe à son tour la capitale expulse le roi et se proclame souverain.

Lors des troubles qui s'étaient produit à São Salvador depuis 1666, beaucoup de Kongolais avait quitté la ville afin de s'établir à Lemba, dans la région de Bula. Un parti constitué de membres du Kanda Kinlaza y appelle Pierre Nsimba Ntamba, époux d'Ana une fille de Garcia II du Kongo qui y établit en juin 1669 le siège de son autorité et prend le nom: de Pierre III.

En 1674, Pierre III tue son concurrent Raphaël Ier du Kongo, qui s'était rétabli comme roi à São Salvador . Puis en 1678 il attaque São Salvador avec ses mercenaires Yakas et massacre Daniel Ier Guzman le successeur de celui-ci. La capitale dévastée est alors abandonnée par ses habitants.

A l'incitation des parents de Daniel Ier, Pierre III est lui-même traîtreusement assassiné sur ordre du comte Antonio Baretto da Silva Ier par les gens de Soyo en 1683. Son frère Nzuzi a Ntamba assure sa succession au trône de Bula sous le nom de Jean II du Kongo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans son article « O rei D. Pedro IV Ne Nsamu a Mbemba. A unidade do Congo », dans África. Revista do centro de Estudos Africanos, USP S. Paulo 18-19 (1) 1995/1996 p.  165 ; Fernando Campos n'identifie pas le prétendant Pedro marquis de Mpemba qui renverse et tue le roi Alvare VIII avant de se proclamer roi et d'être chassé par Paulo da Silva comte de Soyo avec son homonyme contemporain le roi de Lemba-Bula Pedro Nsimba Ntamba.

Source[modifier | modifier le code]

  • (pt) Fernando Campos « O rei D. Pedro IV Ne Nsamu a Mbemba. A unidade do Congo », dans África. Revista do centro de Estudos Africanos, USP S. Paulo 18-19 (1) 1995/1996.
  • (en) John K. Thornton, The Kongolese Saint Anthonty: Dona Beatriz Kimpa Vita and the Antonian Movement, 1684–1706, Cambridge University, 1998.