Daniel Ier du Kongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniel Ier du Kongo
Fonction
Manikongo
Royaume de Kongo
-
Biographie
Décès
Activités
Souverain, chefVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Mère
Fratrie

Daniel Ier du Kongo (tué en 1678) (Miala mia Nzimbwila en kikongo et D. Daniel I en portugais) manikongo du royaume du Kongo de 1674 à 1678.

Origine[modifier | modifier le code]

Daniel de Gusmão est l'un des fils de Dona Suzana de Nóbrega de Lovota, fille du roi Alvare II et matriarche du Kanda Kimpanzu.

Règne[modifier | modifier le code]

Daniel de Gusmão est élu roi à São Salvador après la mort de Raphaël Ier du Kongo. Il appartient au Kanda Kimpanzu et comme tel il bénéficie de l'appui des comtes de Soyo contemporains : Paulo III da Silva (1674-1675) et Estêvão Afonso da Silva (1675-1680)[1].

En 1678 Pedro III Nsimba Ntamba de Lemba attaque la capitale à la tête d'une armée de mercenaires Jagas. Le roi Daniel Ier est massacré. São Salvador est pillée et détruite. Les habitants s'enfuient. La capitale de l'ancien royaume sera abandonnée jusqu'en 1709[2]Les insignes royaux sont emportés à Bula mais Pierre III ne parvient néanmoins pas à se faire reconnaitre par tout le pays. Une partie des habitants se retirent, avec le Vicaire-Général Miguel de Castro, parent et secrétaire du roi à Nkondo sur les rives du fleuve Dande[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le roi Daniel Ier, laisse un fils homonyme le Prince D. Daniel qui rejoindra à la fin du siècle le mouvement antonianiste[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Fernando Campos « O rei D. Pedro IV Ne Nsamu a Mbemba. A unidade do Congo », dans Africa. Revista do centro de Estudos Africanos, USP S. Paulo 18-19 (1) 1995/1996 p. 166.
  2. (en) John K. Thornton, A history of west central Africa to 1850, Cambridge, Cambridge University Press, , 365 p. (ISBN 978-1-107-56593-7), p. 200.
  3. Fernando Campos op.cit p. 167.
  4. (en) John K. Thornton, The Kongolese Saint Anthonty: Dona Beatriz Kimpa Vita and the Antonian Movement, 1684–1706, cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 9-780521-596497), p. 194

Source[modifier | modifier le code]

  • (pt) Fernando Campos « O rei D. Pedro IV Ne Nsamu a Mbemba. A unidade do Congo », dans Africa. Revista do centro de Estudos Africanos, USP S. Paulo 18-19 (1) 1995/1996..
  • (en) John K. Thornton, The Kongolese Saint Anthonty: Dona Beatriz Kimpa Vita and the Antonian Movement, 1684–1706, cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 9-780521-596497)