Pierre-Joseph D'Avoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Joseph D'Avoine (né à Anvers, le , mort à Malines, le ) est un médecin, botaniste et polygraphe belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en médecine de l'université de Gand en 1829, Pierre-Joseph D'Avoine poursuit sa formation à Paris auprès de François Broussais, puis l'abandonne pour suivre l'enseignement de Joseph Récamier. De retour en Belgique, il s'installe à Malines comme médecin, tout en s'adonnant à la botanique, à l'horticulture, à l'arboriculture, à l'histoire et à des travaux biographiques.

En 1838, il est cofondateur de la Société royale d’horticulture de Malines et du jardin botanique de cette ville[1]. En 1841, il devient le premier président de la Société des sciences médicales et naturelles de Malines[2].

Il publie divers travaux de médecine, rédige les notices biographiques de célèbres médecins belges, parmi lesquels Joachim Roelants, Thomas de Rye, Jean Storms, Jean-Corneille Jacobs et Charles van Bouchaute, ainsi qu'un Essai sur Marguerite d'Autriche et deux opuscules consacrés à Rembert Dodoens dont il est un fervent admirateur. C'est à son initiative que la statue de Dodoens fut érigée dans le jardin botanique de Malines en 1862.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Médecine
  • De Præcipuis peritonæi morbis, Antv., 1829.
  • Discours sur l’utilité des associations médicales, Malines, 1842.
  • Observation d’hydropisie arscite avec tumeur carcinomateuse, Malines, 1846.
  • Observations d’asthme idiopathique, Malines, 1849.
  • Lettre adressée à l’Académie d’archéologie de Belgique sur les illustrations médicales belges, Anvers, 1850.
Histoire
  • Diverses notices biographiques publiées dans les Annales de la Société des sciences médicales et naturelles de Malines entre 1846 et 1851.
  • Essai sur Marguerite d'Autriche, Anvers, 1849.
  • Éloge de Rembert Dodoens, Malines, 1849.
Botanique
  • Concordance des espèces végétales décrites et figurées par R. Dodoens, avec les noms que Linné et les auteurs modernes leur ont donnés (avec Charles Morren), Malines, 1850.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Eugène Coemans, Avoine, Pierre-Joseph D’. Dans : Biographie nationale de Belgique, Bruxelles, Académie Royale de Belgique, 1866, p. 565-568.