Pierre-François Moreau (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre-François Moreau.
Pierre-François Moreau
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
École/tradition
Principaux intérêts

Pierre-François Moreau est un philosophe et historien de la philosophie français né en 1948. Professeur des universités, il enseigne la philosophie moderne à l'École normale supérieure de Lyon et a dirigé l'Institut d'histoire de la pensée classique (laboratoire du CNRS, UMR 5037)[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Spécialiste de Spinoza, ses recherches portent également sur les philosophies matérialistes et occasionnellement sur la philosophie française. Ses thématiques de recherche couvrent aussi l'histoire des idées de l’humanisme aux Lumières, notamment des idées juridiques et politiques ainsi que la méthodologie de l’histoire de la philosophie[2].

Il est le codirecteur de la collection « Philosophies » aux Presses universitaires de France (PUF), il a animé le groupe de recherches spinozistes du CNRS[3] et il travaille à une édition bilingue des œuvres complètes de Spinoza en cinq volumes, dont le premier a paru en 2009[4]. Il est secrétaire de l'Association des amis de Spinoza (AAS).

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

  • Spinoza, Paris, Éditions du Seuil, « Microcosme. Écrivains de toujours  », 1975.
  • Fernand Deligny et les idéologies de l'enfance, postface par Fernand Deligny, Paris, Retz, « Divergences », 1978.*
  • Le Récit utopique : droit naturel et roman de l'État, Paris, PUF, 1982
  • Hobbes : philosophie, science, religion, Paris, PUF, « Philosophies », 1989.
  • Lectures de Michel Foucault. Sur les Dits et écrits. Volume 3 (dir.), Lyon, ENS Editions, 2001.
  • Spinoza : l'expérience et l'éternité, Paris, PUF, « Épimethée », 1994, rééd. 2009.
  • Lucrèce : l'âme, Paris, PUF, « Philosophies », 2002.
  • Les Passions antiques et médiévales, Paris, PUF, « Léviathan », 2003.
  • Spinoza. Etat et religion, Lyon, ENS Editions, 2005.
  • Les Passions à l'âge classique. Tome II, Paris, PUF, « Léviathan », 2006.
  • Les Universels. Spinoza (dir.), avec C. Ramond, Ellipses, 2006.
  • Problèmes du spinozisme, Paris, J. Vrin, 2006.
  • Spinoza et le spinozisme, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2007.
  • L'unité du genre humain : race et histoire à la Renaissance (dir.), avec Frank Lestringant et Alexandre Tarrête, Paris, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2014.
  • Spinoza/Leibniz. Rencontres, controverses, réceptions (dir.), avec Raphaële Andrault et Mogens Laerke, Paris, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2014. (voir recension dans Lectures)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de l'Institut d'histoire de la pensée classique (CNRS). Cette unité mixte de recherche a existé de 1997 à 2015. Elle a été intégrée le 1er janvier 2016 à l’IHRIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités), UMR 5317 du CNRS.
  2. « Page profil de l'IHRIM - ENS de Lyon », sur IRHIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités) (consulté le 9 juin 2016)
  3. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  4. Baruch Spinoza, Œuvres, volume I : Premiers écrits, Paris, PUF, 2009 (ISBN 9782130527183).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]