Pierre-Emmanuel de Siorac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Emmanuel de Siorac, comte d'Orbieu
Personnage de fiction apparaissant dans
Fortune de France.

Origine France
Sexe Masculin

Créé par Robert Merle
Romans La Volte des vertugadins, L'Enfant-Roi, Les Roses de la vie, Le Lys et la Pourpre, La Gloire et les Périls, Complots et Cabales, Le Glaive et les Amours

Pierre-Emmanuel de Siorac est un personnage de fiction, le deuxième héros et narrateur de la chronique Fortune de France de Robert Merle. Son rôle de narrateur de la chronique débute durant les dernières années du règne de Henri IV (1607), dans le roman La Volte des vertugadins.

Né en 1592[1], il est le fils illégitime de Pierre de Siorac, premier narrateur de la chronique, et de la duchesse de Guise. Tout d'abord truchement (traducteur) ès langues étrangères d'Henri IV qui est son parrain, il devient ensuite le Premier gentilhomme de la Chambre dans la maison de son successeur. Il sert le roi Louis XIII avec dévouement et sera récompensé de ses efforts en devenant comte d'Orbieu. Il sera présent lors du siège de La Rochelle, où il sera élevé au rang de duc et pair.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Note 1 dans La Volte des vertugadins (ISBN 2-253-06055-0), Poche, page 11.