Philip J. Corso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Philip Corso)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Philip J. Corso
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
JupiterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
ufologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Palmarès
Distinctions
Bronze Star
légionnaire de la Legion of Merit (d)
Legion of MeritVoir et modifier les données sur Wikidata

Philip J. Corso ( - Jupiter (Floride), ) est un officier de l'armée américaine. Il a servi dans l'armée des États-Unis du au et obtenu le grade de lieutenant-colonel.

Il a participé de 1953 à 1957 au Conseil de sécurité nationale du président Eisenhower. En 1961, il devient directeur du bureau de technologie étrangère du Pentagone dans la recherche et le développement militaires, travaillant sous les ordres du lieutenant-général Arthur Trudeau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Corso a publié The Day After Roswell (coauteur William J. Birnes (en)) qui détaille son implication dans la recherche de technologie extraterrestre supposément récupérée lors de l'écrasement d'un OVNI à Roswell en juillet 1947 (Affaire de Roswell). Le , il est l'invité de l'émission populaire de radio de fin de nuit, Coast to Coast AM avec Art Bell, où il raconte en direct son histoire sur Roswell. Cet entretien a été retransmis par Coast to Coast AM, le 3 juillet 2010.

Corso affirme qu'un groupe gouvernemental secret a été constitué sous la direction du premier directeur de la CIA, l'amiral Roscoe H. Hillenkoetter (voir Majestic 12). Une des tâches de ce groupe aurait été de recueillir toutes les informations sur la technologie extra-terrestre, alors que, simultanément, l'administration américaine s'employait à dénier aux yeux du public toute existence de vaisseaux et de présence extraterrestres.

Selon Corso, la rétroingénierie de ces artefacts a conduit indirectement à l'élaboration de nombreuses technologies de la fin du XXe siècle : appareils à faisceaux de particules, fibre optiques, laser, circuits intégrés, kevlar, etc.

Dans son livre, Corso prétend que l'Initiative de défense stratégique (SDI ou "Guerre des étoiles"), visait à atteindre une capacité de destruction des systèmes de guidage électroniques des ogives ennemies, ainsi que la neutralisation de vaisseaux ennemis, y compris d'origine extraterrestre.

Gallery[modifier | modifier le code]

Personal[modifier | modifier le code]

Files[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]