Peterbilt 281

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peterbilt 281
Peterbilt 351
Peterbilt 281
Trois Peterbilt 281

Marque Drapeau : États-Unis Peterbilt
Années de production 281 : 1956 - 1959
351 : 1954 - 1976
Production 281 : 123 exemplaires
351 : plus de 7000 exemplaire(s)
Classe Camion longue distance
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) Cummins
Position du moteur Longitudinal avant
Puissance maximale 250 ch DIN (184 kW)
Couple maximal 930 N m
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Tracteur routier
Chronologie des modèles

Le Peterbilt 281 est un modèle de tracteur routier produit par l'entreprise Peterbilt de 1956 à 1959. Contrairement au Peterbilt 351 dont il dérive et qui possède deux essieux arrière, le 281 n'en possède qu'un seul. Le modèle est célèbre pour sa présence dans le téléfilm Duel de Steven Spielberg, adapté ensuite au cinéma.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1954, Peterbilt introduit dans sa gamme le 351 en remplacement du modèle 350 arrivé en 1949. Le 351 est équipé à l'arrière de deux essieux porteurs. La version à un seul essieu porteur, dénommée 281, est lancée en 1956[1]. Les deux modèles sont disponibles en version classique (conventional) ou cab over[2]. Alors que la production du 281 cesse en 1959 après seulement 123 unités produites[1], le 351 restera au catalogue jusqu'en 1976, ce qui en fait le Peterbilt dont la production a été la plus longue[3].

Présence dans le film Duel[modifier | modifier le code]

Le Peterbilt 281 du film Duel.

Le modèle 281 est célèbre pour sa présence dans Duel, un film de suspense mettant en scène un représentant en informatique, interprété par Dennis Weaver, dont la vie est menacée par un homme au volant d'un Peterbilt 281 sale et rouillé. En réalité, trois camions ont été utilisés au cours du tournage : un Peterbilt 281 de 1956 (ou 1955 selon les sources[4]) avec un essieu arrière supplémentaire sert pendant la majorité du film et est détruit dans la scène finale, un deuxième Peterbilt 281 de 1960 prévu comme doublure en cas de défaillance du premier[5] ainsi qu'un 351 de 1964 qui sert à tourner les scènes supplémentaires quand le film est adapté au cinéma. En 2018, le modèle de 1960 existe toujours et appartient à un collectionneur privé Brad Wike vivant a Taylorsville en Caroline du Nord[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) J.E. Beach, Peterbilt: Long Haul Legend, Amy Glaser, 160 p. (ISBN 9780760332696, lire en ligne), p. 43.
  2. (en) Norman Mort, American Trucks of the 1950s, Veloce Publishing (ISBN 9781845842277, lire en ligne), p. 66.
  3. (en) « Celebrating 75 years of heritage and innovation », Peterbilt (consulté le 8 septembre 2016).
  4. a et b (en) Alan Pollack, Kim Stephens et E.J. Stephens, Legendary locals of the Santa Clarita Valley, Arcadia Publishing, (ISBN 9781467100274, lire en ligne), p. 120.
  5. Olivier Petit, « 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Duel, le chef d'œuvre de Steven Spielberg », Télé Star, (consulté le 8 septembre 2016).