Pervyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pervijze)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité de Belgique
Cet article est une ébauche concernant une localité de Belgique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pervyse
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Dixmude
Commune Dixmude
Code postal 8600
Zone téléphonique 051
Démographie
Population 886 hab. (01/01/2007)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 04′ nord, 2° 47′ est
Superficie 1 223 ha = 12,23 km2
Localisation
Localisation de Pervyse au sein de Dixmude
Localisation de Pervyse au sein de Dixmude

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Pervyse

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Pervyse

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Pervyse
Pervyse, église: parochiekerk Sint-Niklaas en Sint-Katharina

Pervyse (en néerlandais Pervijze) est une section de la ville belge de Dixmude située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Ce village a la particularité d'être originellement composé de deux villages, Pervyse et Chapelle-Sainte-Catherine, comme l'atteste par exemple l'Atlas Ferraris. Il y avait donc deux églises une pour chaque village : l'église Saint-Nicolas et l'église Sainte-Catherine. En 1812, les deux villages fusionnèrent ce qui explique que ce village était à l'époque plus grand que les villages aux alentours. Dans un premier temps village uni mais composé encore de deux paroisses,celles-ci finirent par fusionner. L'église principale (celle de Pervyse) fut alors renommé Saint-Nicolas et Sainte-Catherine. L'ancienne église Sainte-Catherine se trouvait à emplacement de l'observatoire militaire de Pervyse (nl) construit lors de la guerre 14-18.

Pervyse, : observatoire militaire à l'emplacement de l'ancienne chapelle Sainte-Catherine

Le village compte environ un millier d'habitants. Jadis commune indépendante, il est rattaché depuis 1977 à la ville de Dixmude.

Pervyse se trouve dans un environnement essentiellement rural, dans les polders, à proximité de la mer du Nord et de la station balnéaire de Nieuport. Des vacanciers y ont d'ailleurs leur seconde résidence. Pour qui séjourne dans une station balénaire proche, les polders de Pervyse et les méandres de l'Yser sont un beau but de promenade cycliste.

Pervyse a été complètement détruite durant la Première Guerre mondiale. Le village se trouvait en effet le long du fameux front de l'Yser. La ligne de chemin de fer Nieuport-Dixmude, qui passait par Pervyse, délimitait la zone inondée lors du conflit. Cette zone, délibérément inondée par les Belges pour stopper l'avance allemande, séparait les belligérants.

En raison de ces événements, une rue de Bruxelles (plus précisément d'Etterbeek) porte son nom. Un jeune enfant, alors âgé de trois semaines, trouvé dans les ruines de Pervyse en 1915, reçut même le prénom de Pervyse (Pervyse Albert Ameeuw, né le 20 février 1915 et décédé le 22 février 2002).

Une exposition permanente y est dédiée à son histoire durant la Première Guerre mondiale.

Le 29 mai 1940, 9 soldats français du 270e régiment d'infanterie de la caserne de Vitré (Bretagne) meurent au combat à Pervze.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site Internet de Pervyse