Perche à selfie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Perche à selfie
Selfie Stick in Rom (16454073048).jpg
Type
Équipement photo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Caractéristiques
Composé de
Fonctionnement
Produit
Photographie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Utilisation
Utilisateurs
Photographe, touriste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Opère sur
Usage

La perche à selfie est un accessoire de photographie composé d'un monopode et d'un support pour un appareil photo ou un smartphone dans le but de réaliser un selfie. Elle induit du recul et apporte donc un angle de prise de vue différent pour ces photographies.

Historique[modifier | modifier le code]

Une perche à selfie.

La création de la perche à selfie semble dater de 2005 avec le dépôt d'un brevet par un Canadien[1], même si, selon certaines sources, son origine viendrait du Japon dans les années 1980[2]. Elle a ensuite connu le succès en Asie, particulièrement en Corée du Sud qui a même réglementé sa commercialisation[1] comme dispositif de télécommunication.

Interdiction[modifier | modifier le code]

Interdiction d'utiliser une perche à égoportrait.

Les perches à selfies sont interdites dans certaines institutions pour des raisons diverses comme la possibilité d'utiliser la perche comme une arme contondante, le risque d'accident pouvant détériorer une œuvre ou la gêne visuelle que ceux-ci peuvent engendrer pour les autres spectateurs[3].

Elle est par exemple interdite en France au musée du Louvre, au musée d'Orsay[4] et au château de Versailles ; aux États-Unis, au MOMA, à la National Gallery, au Guggenheim, au Getty Center et au Smithsonian[5],[6],[7],[1]. D'autres musées n'ont pour l'instant pas pris de telles mesures, principalement car les selfies diffusés sur les réseaux sociaux sont désormais un important vecteur de publicité pour ces institutions[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « La « perche à selfie » bannie du château de Versailles », Emmanuelle Jardonnet, Le Monde.fr, 6 mars 2015.
  2. « La perche à selfie avait fait un flop dans les années 1980 », 20minutes.fr - 20 avril 2015 (consulté le 15 juin 2015).
  3. (en) Dewayne Bevil, « Disney World will ban selfie-sticks from its theme parks », Orlando Sentinel,‎ (lire en ligne)
  4. Claire Courbet, « Le musée d'Orsay interdisait les photos... jusqu'à Fleur Pellerin », sur lefigaro.fr, (consulté le 19 mars 2015).
  5. « La perche à selfie proscrite au château de Versailles », Le Figaro.fr, 9 mars 2015.
  6. « La perche à selfie interdite à la National Gallery Londres », Le Figaro.fr, 11 mars 2015.
  7. « Les perches à selfie bannies des musées de Washington », Libération.fr, 4 mars 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]