Perception extrasensorielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les perceptions extrasensorielles (PES) (qui sont perçues en dehors des sens, des organes de la perception) désignent un échange d'information – ou ce qui est perçu comme tel – entre un sujet et son environnement selon des principes inconnus des sciences actuelles. L'expression vient de Joseph Banks Rhine[1].

L'existence de telles perceptions est rejetée par les scientifiques, qui classent ces croyances dans la catégorie des pseudosciences.

Formes de perceptions extrasensorielles[modifier | modifier le code]

Les principales formes de perception considérées comme extrasensorielles sont :

  • La télépathie : échange psychique d'information à distance entre deux ou plusieurs personnes ;
  • La clairvoyance : connaissance d'un événement qui s'est produit à distance ;
  • La clairaudience : réception d'informations, de voix, de signaux;
  • La précognition : connaissance d'information portant sur un événement qui ne s'est pas encore produit ;
  • La rétrocognition : connaissance de faits passés impossibles à connaître selon les voies ordinaires ;

Dans son étude des PES, la parapsychologie a recours au protocole Ganzfeld.

Les états modifiés de conscience peuvent expliquer certains phénomènes comme l'expérience de mort imminente ou l'extase.

Avis des parapsychologues[modifier | modifier le code]

En 1997, Milton a publié dans le Journal de la Parapsychologie une méta-analyse comportant 78 études d'expériences PES avec des réponses libres menant à des résultats statiques avec une petite taille d'effet[2]. Une méta-analyse de Milton et Morris publiée dans le Journal de la Parapsychologie portant sur des expériences de précognition à choix forcé a donné un résultat particulièrement significatif avec une taille d'effet particulièrement forte pour les recherches utilisant des sujets doués[3]. On peut mentionner également les recherches portant sur le Ganzfeld et les recherches sur la vision à distance.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sélection de publications sur les perceptions extrasensorielles[modifier | modifier le code]

  • (en) C. Honorton & D. Ferrari, « Future Telling : A meta-analysis of forced choice precognition experiments. 1935-1987 », dans Journal of Parapsychology, no 53, 1989, p. 281-302.
  • (en) J. Milton, « Meta-analysis of free-response ESP studies without altered states of consciousness », dans Journal of Parapsychology, no 61, 1997, 279-319.
  • (en) F. Steinkamp, J. Milton & R.L. Morris, « A meta-analysis of forced-choice experiments comparing clairvoyance and precognition », dans Journal of Parapsychology, no 62, 1998, p. 193-218.
  • (fr) R. Targ, « Perceptions extrasensorielles », éditions Trajectoire (traduit par Renaud Joseph).
  • René Perot, Parapsychologie expérimentale. Exposé de recherches sur l'éventuelle existence chez l'homme d'une fonction de perception extrasensorielle, 1964

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Fonseca, « The Psychic », dans S.T. Joshi (dir.), Icons of Horror and the Supernatural : An Encyclopedia of Our Worst Nightmares, vol. 2, Westport (Connecticut) / Londres, Greenwood Press, , 796 p. (ISBN 978-0-313-33780-2 et 0-313-33782-9), p. 409-439.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extra-sensory perception, Boston, Boston Society for Psychic Research, 1934.
  2. (en) J. Milton, « Meta-analysis of free-response ESP studies without altered states of consciousness », dans Journal of Parapsychology, no 61, 1997, 279-319.
  3. (en) F. Steinkamp, J. Milton & R.L. Morris, « A meta-analysis of forced-choice experiments comparing clairvoyance and precognition », dans Journal of Parapsychology, no 62, 1998, p. 193-218.