Pedro de San José Betancur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La statue du saint dans la grotte des îles Canaries.

Pedro de San José Betancur, né le à Vilaflor de Chasna, Tenerife, et mort le à Antigua Guatemala, était un missionnaire espagnol et le premier saint des îles Canaries et au Guatemala ; il a été béatifié en 1980 et canonisé par le pape Jean-Paul II en 2002[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pedro de San José Betancur est né dans le petit village de Vilaflor de Chasna, dans le sud de l'île de Tenerife, de descendants de paysans d'origine guanche et castillane[1].

À 23 ans, il quitte son pays natal et navigue vers l'Amérique au départ du port de Santa Cruz de Tenerife[1]. Il arrive à La Havane, à Cuba, où il est accueilli pendant plus d'un an dans la maison d'un religieux originaire lui aussi de Tenerife.

L'année suivante, il poursuit son voyage jusqu'au Guatemala où il rentre chez les franciscains. Il fonde en 1658 à Antigua Guatemala une congrégation religieuse, l'Ordre du Betlemitas[1], dédiée à aider les pauvres et les malades.

Il meurt le , âgé de seulement 41 ans[1]. Ses restes reposent dans l'église de San Francisco à Antigua Guatemala où il est visité par des milliers de pèlerins chaque année. Pedro de San José Betancur est connu comme le « Saint François d'Assise des Amériques ». Il était très dévoué à la Vierge de la Candelaria, patronne des îles Canaries, dont il avait l'habitude de visiter fréquemment le sanctuaire. Sa fête est célébrée le 24 avril.

Sanctuaires en son honneur[modifier | modifier le code]

Parmi les lieux de culte, on compte une grotte aux îles Canaries qui porte son nom[1]. Elle est située dans la municipalité de Granadilla de Abona, sur Tenerife, et se trouve près de la côte où il a vécu dans sa jeunesse alors que son troupeau venait y paître en hiver. D'autres lieux de pèlerinage lui sont dédiés comme au sanctuaire de Santo Hermano Pedro, sur son lieu natal, et l'église de San Francisco à Antigua Guatelama, lieu de son inhumation[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :