León (Nicaragua)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léon.
León
Santiago de los Caballeros de León
Blason de León
Héraldique
Image illustrative de l'article León (Nicaragua)
Administration
Pays Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Département León
Maire Daniel Ortega
Démographie
Population 184 041 hab.
Densité 311 hab./km2
Population de l'agglomération 389 600 hab.
Géographie
Coordonnées 12° 26′ 00″ N 86° 53′ 12″ O / 12.433333, -86.88666712° 26′ 00″ Nord 86° 53′ 12″ Ouest / 12.433333, -86.886667
Altitude 109 m
Superficie 59 107 ha = 591,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nicaragua

Voir sur la carte administrative du Nicaragua
City locator 14.svg
León

León est une ville du Nicaragua. Son nom complet en espagnol, acquis lors de la colonisation, est Santiago de los Caballeros de León, mais ce dernier est rarement utilisé.

La ville est située sur la rivière León, à environ 80 km nord-ouest de Managua, et à environ 17 km au nord de la côte de l'Océan Pacifique. Bien que moins peuplée que Managua, León a longtemps été le centre intellectuel de la nation, avec une université fondée en 1813. León est aussi un centre industriel et commercial important.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ville de León au Nicaragua a été fondée en 1523 par Francisco Hernández de Córdoba à environ 30 km à l'est du site actuel ; cette vieille León a été endommagée plusieurs fois par des éruptions du volcan Momotombo. Elle a alors été déplacée sur son site actuel, qui était auparavant une ville indienne appelée Subtiaba.

L'architecture de León est d'inspiration coloniale, dont par exemple la grande Cathédrale de l'Assomption, construite de 1706 à 1740, avec deux tours ajoutées en 1746 et 1779

Lorsque le Nicaragua acquit son indépendance en 1839, León devint la capitale du nouvel État en alternance avec Granada. Granada était préférée par les régimes conservateurs, alors que les libéraux préféraient León. Pour mettre un terme à ces querelles, Managua, qui se trouve géographiquement entre ces deux villes, a été choisie comme capitale en 1858.

Le président Anastasio Somoza García y a été assassiné le 21 septembre 1956.

La ville est sous la menace et a été a plusieurs reprises envahie par des retombées de cendres du Cerro Negro, notamment lors des éruptions de 1968, 1971 et 1992 qui ont nécessitées l'évacuation de ses habitants.

Monuments et autres lieux[modifier | modifier le code]

La ville et ses environs possèdent les deux seuls sites du pays à être classés au patrimoine mondial par l'Unesco :

En centre ville, un musée est dédié au poète Rubén Darío.

Aux environs, les sites volcaniques de la cordillère des Maribios sont nombreux :

  • Le complexe volcanique et réserve naturelle des volcans San Cristóbal et Casita,
  • Le complexe volcanique et réserve naturelle des volcans Telica, Santa Clara, Rota et les bouilloires volcaniques de San Jacinto
  • Le complexe volcanique et réserve naturelle Las Pilas-El Hojo avec le volcan Cerro Negro très accessible et la lagune d'Asososca,
  • Le complexe volcanique et réserve naturelle du Momotombo.

La côte du Pacifique toute proche propose de belles plages (Poneloya, Las Penitas, Salinas Grandes).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :