Pavillon d'Amour de la Reine Jeanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pavillon d’Amour de la Reine Jeanne
Présentation
Type
Style
Construction
Propriétaire
Municipalité
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France

Le pavillon d’Amour de la Reine Jeanne du lieu-dit « Le Vallon » aux Baux-de-Provence en Provence est un temple de style arts décoratifs-Renaissance érigé par la baronne des Baux Jeanne de Quiqueran au XVIe siècle. Il est classé aux monuments historiques depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, la baronne Jeanne de Quiqueran [2] (épouse d'Honoré des Martins (1567-1582) baron des Baux de 1568 à 1581) (voir liste des seigneurs des Baux) fait ériger ce petit « temple de l’amour romantique » au fond d'un petit jardin d’ornement appartenant à la famille des Baux, orné de cyprès dans le « vallon de la Fontaine » près de l'ancien lavoir aux portes des Baux-de-Provence.

Répliques[modifier | modifier le code]

En 1906 l’écrivain Frédéric Mistral fait construire une réplique de ce pavillon pour son tombeau dans lequel il repose depuis 1914 au cimetière de Maillane.

À la fin des années 1920, Gustave Trasenster originaire du hameau de Desnié dans l'actuelle commune de Theux, beau-fils du banquier Ernest Nagelmackers et directeur général de la Société anonyme d'Ougrée-Marihaye dans le bassin sidérurgique liégeois fait aussi construite une réplique tout à fait identique devant servir de tombeau familial et dans lequel il repose lui-même depuis 1931.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00081224, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. commandé en 1581 in Les plus beaux villages de Provence de Michael Jacobs - La bibliotheque des arts, Paris, 1995 - p.82 - (ISBN 2-85047-230-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :