Paulo da Gama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gama.
Paulo da Gama
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Fratrie

Paulo da Gama, né vers 1465 à Olivença et mort en juin ou à Angra do Heroísmo, (Royaume du Portugal) est un explorateur portugais.

Il accompagne son frère Vasco dans sa première expédition maritime vers les Indes, dont il a refusé le commandement. Il prend une part importante dans les discussions avec les populations locales mais il meurt de tuberculose aux Açores sur le chemin du retour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première expédition aux Indes.
Vaisseaux de la flotte ; en haut le São Rafael.

Né vers 1465 à Olivença, (Royaume du Portugal), il est le fils d'Estêvão da Gama et Isabel Sodré, et l'aîné d'une fratrie où Vasco de Gama arrive en troisième position[1].

À partir de 1497, il participe à la première expédition maritime vers les Indes qu'il aurait dû commander par rang d'âge, selon le souhait du roi Manuel Ier. De santé fragile, il demande au souverain que la conduite de l'expédition soit confiée à son frère Vasco[2], se réservant le commandement de l'un des trois vaisseaux de la flotte[3], le São Rafael jaugeant 120 tonneaux[4]. Il semble que, pendant le voyage et à plusieurs reprises, Paulo ait utilement conseillé son frère dans la conduite à tenir vis-à-vis des populations locales rencontrées pour que les relations avec celles-ci restent bonnes[5], intervenant même parfois directement[6].

Sur la route du retour, le São Rafael est sabordé et incendié lors d'une escale à Malindi ou à Mombasa, l'équipage n'étant plus assez nombreux pour le manœuvrer : bien des marins sont morts du scorbut[7],[8]. Les membres d'équipage survivants et le chargement sont répartis sur les deux autres navires de la flotte et Paulo da Gama rejoint son frère sur le São Gabriel, vaisseau amiral.

Comme Paulo souffre de la tuberculose[9] depuis le passage du cap de Bonne-Espérance en et que son état a empiré au large de la Guinée — il ne quitte plus sa couchette —[10], son frère laisse le commandement du São Gabriel à son second, affrète une caravelle et débarque avec Paulo sur l'île de Terceira, l'une des Açores. Les deux frères restent ensemble jusqu'à la mort de Paulo survenue en juin ou . Vasco ne regagne le Portugal qu'en septembre de la même année, bien après les autres membres de l'expédition[11]. Paulo da Gama est enterré au monastère de Saint-François à Angra do Heroísmo[12].

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Correia et Stanley 1869, p. XI-XII.
  2. Correia et Stanley 1869, p. 30.
  3. (en) Sanjay Subrahmanyam, The Career and Legend of Vasco Da Gama, Cambridge University Press, , 428 p. (ISBN 978-0-52164-629-1, lire en ligne), p. 67.
  4. Hœfer 1863, col. 361.
  5. Correia et Stanley 1869, p. 46.
  6. Correia et Stanley 1869, p. 123.
  7. Hœfer 1863, col. 367.
  8. (en) Jennifer Speake, Literature of Travel and Exploration: A to F, Taylor & Francis, , 1479 p. (ISBN 978-1-57958-425-2, lire en ligne), p. 305.
  9. (en) Jennifer Landrau, Vasco da Gama: First European to Reach India by Sea, The Rosen Publishing Group Inc., , 48 p. (ISBN 978-1-47778-827-1, lire en ligne), p. 24.
  10. Correia et Stanley 1869, p. 265.
  11. (en) Álvaro Velho, João de Sá et Ernest George Ravenstein, A journal of the first voyage of Vasco da Gama, 1497-1499, Hakluyt Society, , 298 p. (ISBN 978-0-28250-157-0, lire en ligne), p. 94.
  12. Hœfer 1863, col. 367-368.