Hakluyt Society

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Hakluyt Society est une association à but non lucratif dont le siège est à Londres. La Hakluyt Society consacre son action à l'avancement de la compréhension de l'histoire mondiale. Elle est reconnue comme un éditeur de textes historiques spécialisée dans la période des Grandes découvertes.

Activités[modifier | modifier le code]

L'activité principale de la "Société Hakluyt" est la publication d'ouvrages de récits de voyages à partir de sources de première main des explorateurs, navigateurs et aventuriers à travers le monde. Le thème aborde à la fois la géographie, l'ethnologie et l'histoire naturelle des régions visitées. L'abonnement annuel permet à ses membres de recevoir des volumes publiés par l'association pendant la période d'adhésion. Actuellement, deux ou trois volumes sont publiés chaque année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1846, cet organisme porte le nom de Richard Hakluyt (1552-1616), qui fut un auteur anglais, un collectionneur, un rédacteur et un traducteur de récits et d'autres documents se rapportant aux voyages et à l'outre-mer britannique. La Hakluyt Society a ainsi publié les récits de Guillaume de Rubrouck, Ibn Battuta, Fabian Gottlieb von Bellingshausen, Pedro Cieza de León, John Cabot, Christophe Colomb, Ferdinand Magellan, Cosmas Indicopleustes, James Cook, Vasco de Gama, Simon Dejnev, Francis Drake, Humphrey Gilbert, La Pérouse, Ludwig Leichhardt, Ma Huan, Olaus Magnus, Jens Munk, et George Vancouver.

Parmi les membres célèbres de l'association, Clements Markham en est le président de 1886 à 1910[1].

Une organisation jumelle américaine a été créée en 1996, par l'Université Brown aux États-Unis, l'année même des 150 ans de l'organisation mère britannique. L'organisme américain est également une association sans but lucratif et sa vocation demeure la même que celle de Londres, avec toutefois une spécialisation pour tout ce qui concerne les États-Unis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elizabeth Baigent, « Clements Robert Markham (1830–1916) », Oxford Dictionary of National Biography,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]