Musée Ampère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée Ampère
Image dans Infobox.
Musée Ampère.
Informations générales
Ouverture
Site web
Collections
Collections
histoire de l'électricité
Label
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
300, route d'Ampère
69250 Poleymieux-au-Mont-d'Or
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la métropole de Lyon
voir sur la carte de la métropole de Lyon
Red pog.svg

Le musée Ampère, aussi appelé Maison d'Ampère - Musée de l'Électricité et des Énergies, est un musée de sciences consacré à l'histoire de l'électricité et dédié à André-Marie Ampère (1775–1836). Le musée, situé à Poleymieux-au-Mont-d'Or dans la métropole de Lyon, est installé dans la maison où André-Marie Ampère a passé une partie de son enfance et de sa jeunesse et parcourt également des aspects historiques autour de la période de la Révolution Française liés à la vie de la famille Ampère[2]. Le musée Ampère a été labellisé Maisons des Illustres en 2013[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Extrait (pages 0 et 6) du document "Le Terrier" (1786)
Extrait (pages 0 et 6) du document "Le Terrier" (1786) dans lesquelles la propriété de Poleymieux-au-Mont-d'Or de la famille Ampère est décrite.

En 1901, une cérémonie en hommage à André-Marie Ampère avait été organisée sur la terrasse de la maison d'Ampère à Poleymieux-au-Mont-d'Or par Alexis Bertrand, professeur à la Faculté de Lettres de Lyon qui exprima le souhait d’aménager un musée de l'électricité à la maison familiale des Ampère[4].

En 1928, Hernand et Sosthenes Behn, hommes d'affaires américains, d'origine française par leur mère, cofondateurs de la société multinationale ITT qui développe à cette époque ses activités en France, font, sur les conseils de Paul Janet et à titre de mécènes, l'acquisition de l'ancienne propriété d'Ampère qui vient d'être mise en vente. Ils en font don à la Société française des électriciens qui la confie deux ans plus tard, en 1930, à la Société des Amis d'André-Marie Ampère qui s'occupe de sa gestion depuis cette date[5]. Le musée est inauguré en son sein le .

Espaces[modifier | modifier le code]

Salle d'Induction du musée Ampère

Le musée comporte deux bâtiments avec un total d'onze salles d’exposition, avec en outre la "chambre à recevoir" de la maison située au rez-de-chaussée. Des audioguides en français et en anglais sont mis à la disposition des visiteurs.

Le musée comporte également un espace, "L'espace Ampère", avec 50 places assises pouvant recevoir des colloques ou des réunions.

Le visiteur retrouve des maquettes reproduisant les expériences fondamentales d’électromagnétisme qu’avaient été réalisées par Ampère[6] ou par certains physiciens de son temps comme Hans Christian Ørsted ou Michael Faraday. Le public peut mettre en fonctionnement les expériences, retrouver des explications, des compléments d'information et s’initier par l’expérience et d'une manière ludique aux lois de l’électromagnétisme.

Salle d'expositions du Musée Ampère

Dans une des salles on retrouve des portraits, livres et manuscrits associés à la famille Ampère : André-Marie Ampère (1775-1836) ainsi qu’à son père Jean-Jacques (1733-1793) et à son fils Jean-Jacques-Antoine (1800-1864).

D'autres salles permettent de parcourir l'histoire de l'électricité jusqu'à la production d'énergies renouvelables avec des éoliennes, centrales photovoltaïques...

La boutique du musée propose quelques ouvrages et souvenirs.

Science et formation[modifier | modifier le code]

Le musée propose des visites avec "Ateliers découverte" sur une journée ou une demi-journée permettant de contribuer à des projets pédagogiques, de l'école élémentaire jusqu'aux cycles terminaux des lycées voire au-delà[7]. Des ateliers pendant les périodes de vacances scolaires sont également organisés.

Labellisations et distinctions[modifier | modifier le code]

Plaque Maison des Illustres.

Le Musée Ampère est Maison des Illustres depuis 2013[8]. Il s'agit d'un label décerné par le Ministère de la Culture.

La Société des Amis d'André Marie d'Ampère, qui gère le musée, a reçu le 18 décembre 2018 de la part de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon la médaille d'honneur 2018[9].

Depuis 2021, le Musée Ampère est labellisé "EPS Historic site", site historique de la physique européenne, label décerné par l'European Physical Society[10],[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des Maisons des Illustres par le Ministère de la Culture », classification dans le réseau Maison des Illustres
  2. « Poleymieux-au-Mont-d’. Musée Ampère : la vie du savant et l’histoire de l’électricité », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  3. « Maison d'Ampère - Musée de l'électricité / André-Marie Ampère », sur culture.fr (consulté le )
  4. Robert Moise, Maison d'Ampère, Musée de l'électricité : Guide de la visite, edition revue et complétée - 1996, 64 p.
  5. Georges Asch, « La société des amis d'André Marie Ampère », Bulletin de la Sabix. Société des amis de la Bibliothèque et de l'Histoire del'École polytechnique,‎ , p. 118-120 (ISSN 0989-3059, lire en ligne)
  6. Christine Blondel et Bertrand Wolff, « Ampère jette les bases de l'électrodynamique (septembre 1820-janvier 1821) », sur ampere.cnrs.fr, mars 2009 (dernière révision : février 2013) (consulté le )
  7. Société des Amis d'André Marie Ampère, « Les Activités Pédagogiques de la Maison d’Ampère-Musée de l’Électricité », sur http://amperemusee.fr/, (consulté en )
  8. « Liste des Maisons des Illustres par le Ministère de la Culture », classification dans le réseau Maison des Illustres
  9. « La Maison Ampère distinguée », sur leprogres.fr, (consulté le )
  10. « Le Musée Ampère devient « EPS Historic Site » », sur Société Française de Physique, (consulté le )
  11. « Le musée Ampère labellisé « site historique » » Accès limité, sur Le Progrès, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]