Paul Dupin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Dupin
Description de l'image Paul Dupin.jpg.

Naissance
Roubaix
Décès
Paris
Activité principale Compositeur

Paul Dupin est un compositeur français autodidacte né le à Roubaix et décédé à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un musicien de la ville d'Ypres (Belgique) mais il n'a pas voulu poursuivre l'étude de l'harmonie commencée avec Auguste Durand. Il écrit seul, d'instinct, des ouvrages qui n'en sont pas moins intéressants.

Après avoir fait des études à l'école des Arts et Métiers en Belgique, il entre dans une compagnie de chemin de fer.

Tout en continuant à apprendre seul la composition, il attire l'attention, à l'âge de 22 ans, de quelques critiques sur ses écrits musicaux. C'est ainsi que Romain Rolland, notamment, lui consacre un article élogieux dans la revue de la Société Internationale de Musique (SIM) du . Durand l'édite et il trouve, également, en Charles Koechlin un défenseur de son œuvre lui écrivant, même, un émouvant adieu dans le Guide du Concert du .

Malheureusement, il s'enfonce dans la solitude et, infirme, termine son existence dans la misère.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • pièces pour piano dont une suite d'après Jean-Christophe de Romain Rolland
  • sonate et trio
  • mélodies : Clair de Lune, Pauvre fou qui songe, Légende du pauvre homme, Au Crépuscule, etc.
  • un oratorio inachevé : les Suppliantes d'Eschyle,
  • 370 Canons à trois, quatre, cinq et jusqu'à 12 voix qui demeurent d'une exceptionnelle qualité,
  • un drame lyrique : Marcelle,
  • un hymne des Alliés à la gloire de la Belgique.
  • Le Beau Jardin : 4 petites pièces pour piano à quatre mains.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]