Patrick Lévy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Patrick Levy.
Patrick Lévy
Image illustrative de l'article Patrick Lévy
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Profession Médecin pneumologue
Président de l’Université Joseph Fourier

Patrick Lévy, né le 16 juillet 1954, est professeur des universités et praticien hospitalier. Le 5 avril 2012, il a été élu président de l'université Joseph Fourier (Grenoble I).

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Lévy est docteur en médecine depuis 1982 et pneumologue depuis 1983. Il est titulaire d'un DEA de biologie animale depuis 1986 et d'un doctorat de biologie depuis 1989. Depuis 1989, il est professeur des universités et praticien hospitalier et a enseigné à partir de 2002 la physiologie à l'université Joseph Fourier à Grenoble. Patrick Lévy est le directeur du Laboratoire Hypoxie PhysioPathologie cardiovasculaire et respiratoire du CHU de Grenoble[1].

En 2012, il succède à Farid Ouabdesselam à la présidence de l'université Joseph Fourier[2].

Patrick Lévy est également depuis le 7 novembre 2012, le président de l'Université numérique francophone des sciences de la santé et du sport (UNF3S)[3],[4].

Patrick Lévy a reçu le prestigieux prix Jean-Claude Yernault lecture à Barcelone en 2015, c'est la première fois que ce prix est décerné à un Français pour ses travaux de recherche et de pratique clinique sur l'apnée du sommeil pendant plus de 25 ans.

Il a pris la responsabilité du portage du projet IDEX2 de l'ensemble des établissements universitaires et d'enseignement supérieur et de recherche de Grenoble.

Le projet a été déposé par la ComUE Université Grenoble Alpes pour le compte de douze institutions partenaires (3 universités : Université Joseph Fourier (UJF), Université Pierre-Mendès-France (UPMF), Université Stendhal ; 3 Grandes Écoles : Grenoble-INP, Sciences-Po Grenoble, École nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG) ; 5 organismes de recherche : CNRS, Inria, CEA, Inserm, Irstea ; et le CHU de Grenoble). Ce projet est notamment assis sur le principe de réorganisation universitaire et sur la fusion des 3 universités en un seul établissement à partir du 1er janvier 2016. Il fait l'objet d'une demande de 650 millions d'euros dans le cadre des Investissements d'Avenir de l'État. Ce projet grenoblois conduit par Patrick Lévy a été premier lauréat d'Initiative d'Excellence IDEX2 en janvier 2016 aux côtés du projet niçois, les autres projets français ayant échoué[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Patrick Lévy letudiant.fr, consulté le 14 décembre 2012.
  2. Présidence de l'UJF ujf-grenoble.fr, consulté le 14 décembre 2012.
  3. Site de l'Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du Sport unf3s.org consulté le 3 janvier 2013)
  4. Communiqué de presse sur l'élection de président de l'UNF3S ujf-grenoble.fr consulté le 3 janvier 2013.
  5. Université Grenoble Alpes, « IDEX : le projet grenoblois lauréat » (consulté le 16 septembre 2016)