Passage du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Passage du Nord
Noorddoorgang
2043-03920-Noorddoorgang.jpg
Présentation
Destination initiale
Galerie commerçante
Destination actuelle
Galerie commerçante
Style
Architecte
Construction
1881-1882
Statut patrimonial
Classement en 1995
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

Le Passage du Nord (Noorddoorgang en néerlandais) est un édifice de style éclectique construit en 1881-1882 à Bruxelles en Belgique par l'architecte Henri Rieck, à la suite des travaux de voûtement de la Senne et de la création des boulevards du Centre.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le passage du Nord est une galerie commerçante qui relie le boulevard Adolphe Max à la rue Neuve. Il prend sa naissance au début du boulevard Adolphe Max, entre la place de Brouckère et la Maison des chats de l'architecte Henri Beyaert.

Historique[modifier | modifier le code]

Voûtement de la Senne et création des boulevards du Centre[modifier | modifier le code]

Décrite, au XVIIIe siècle encore, comme une rivière au « cours utile et agréable »[1], la Senne n'est plus, au siècle suivant, qu'un « dépotoir, non seulement des industries groupées sur ses bords, mais de toutes les maisons riveraines »[2].

En 1865, le roi Léopold II, s'adressant au jeune bourgmestre de Bruxelles Jules Anspach, formule le vœu que Bruxelles « réussira à se débarrasser de ce cloaque qu'on appelle la Senne » avant la fin de son règne[3].

En octobre 1865, le conseil communal de la ville de Bruxelles adopte un projet établi par l'architecte Léon Suys qui vise à supprimer les bras secondaires de la rivière, à rectifier le cours sinueux de son bras principal et à le voûter entre la gare du Midi et le nord de la ville[4].

C'est ainsi qu'apparaissent les boulevards du centre (nommés initialement boulevard du Hainaut, Central, du Nord et de la Senne et renommés ultérieurement boulevard Lemonnier, Anspach, Max et Jacqmain[5]).

Construction[modifier | modifier le code]

C'est dans ce contexte que l'architecte Henri Rieck construit en 1881-1882 une galerie commerçante appelée « Passage du Nord » et destinée à relier le « boulevard du Nord » (futur boulevard Adolphe Max) et la rue Neuve[6].

Le « Passage du Nord » n'est cependant que la deuxième galerie commerçante ouverte après la création des boulevards centraux : il a en effet été précédé par la « Galerie du Commerce » construite entre la rue Neuve et la place des Martyrs sur des plans signés en 1871-1872 par les architectes E.Legraive et H. Stasseyns[6].

La « Galerie du Commerce » et le « Passage du Nord » poursuivent la tradition des rues commerçantes couvertes établie à Bruxelles au XIXe siècle avec le « Passage de la Monnaie » (1820), les Galeries royales Saint-Hubert (1847) et la Galerie Bortier, reliquat de l'ancien marché couvert de la Madeleine (1848)[7]

Classement[modifier | modifier le code]

La galerie fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 avril 1995[8].

Architecture[modifier | modifier le code]

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Métro de Bruxelles
Ce site est desservi par la station de métro : De Brouckère.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laure Eggericx, Les boulevards du centre, Collection Bruxelles, ville d'art et d'histoire, Région de Bruxelles-Capitale, 1997, p.8
  2. Camille Lemonnier, La Belgique, Paris, 1888, pp. 32-38 (cité par Laure Eggericx)
  3. Laure Eggericx, op. cit., p.11
  4. Laure Eggericx, op. cit., p.13
  5. Laure Eggericx, op. cit., p.5
  6. a et b Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, Pentagone A-D, Pierre Mardaga éditeur, 1989, p.305
  7. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, Pentagone A-D, Pierre Mardaga éditeur, 1989, p.XVII
  8. Registre du patrimoine immobilier protégé dans la Région de Bruxelles-Capitale

Article connexe[modifier | modifier le code]