Parrainage (agriculture et élevage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (février 2015).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[Parrainage (agriculture et élevage)]] dans les articles relatifs au sujet.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (mars 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Le parrainage d'une plante de culture ou d'un animal de ferme, c'est une méthode de patronage commercial qui est en train de s'épanouir dans le domaine de l'agriculture et de l'élevage[réf. nécessaire]. Toute sorte de plante cultivée (telle qu'un pied de vigne, un olivier, un oranger, un amandier, un pommier, etc.) ou d'animal élevé (une vache, un mouton, un cochon, etc.) peut devenir l'objet du parrainage.

Au niveau émotif, le parrainage formerait un lien d'amitié entre le consommateur final et le secteur agricole et d'élevage. Au sens économique, le parrainage consiste en un type de vente en primeur des denrées cueillies (des fruits, du vin, de l'huile, etc.) ou des produits d'élevage (du lait, des œufs, de la viande, etc.) à un prix attractif, souvent plus avantageux que celui du marché, grâce à une chaîne de distribution plus courte ou même au contact directe entre le fournisseur et le consommateur.

Le parrainage présente une nature mixte en mélangeant des marchandises physiques et des services intangibles. Le versant du service comprend souvent des visites à la ferme, participation aux tâches de production, envoi régulier de messages d'information sur l'état de la plante ou de l'animal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]