Parc national de Fuji-Hakone-Izu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national de Fuji-Hakone-Izu
富士箱根伊豆国立公園
Fujisan from Motohakone.jpg
Le mont Fuji depuis Motohakone.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
1 218,50 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
Site web
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Green pog.svg

Le Parc national de Fuji-Hakone-Izu (富士箱根伊豆国立公園, Fuji-Hakone-Izu Kokuritsu Kōen?) est un parc national japonais se situant dans les préfectures de Yamanashi, Shizuoka, Kanagawa et Tokyo. Le parc se compose du Mont Fuji, les cinq lacs de Fuji, Hakone, la péninsule d'Izu, et l'archipel d'Izu. Les villes voisines incluent Odawara, Fuji, et Numazu.

Fondation[modifier | modifier le code]

Le Parc national a été fondé le 2 février 1936 sous nom de Parc national de Fuji-Hakone. C'est un des quatre premiers parcs nationaux établis au Japon. En 1950, l'archipel d'Izu a été ajouté au parc, et le nom de ce dernier a été modifié pour devenir ce qu'il est aujourd'hui.

Aires du Parc national[modifier | modifier le code]

Le parc n'est pas focalisé sur un lieu particulier, mais est plutôt un ensemble de sites touristiques répartis dans la région. Le point le plus au sud du parc, l'île de Hachijō-jima, est à plusieurs centaines de kilomètres du Mont Fuji. Le parc inclut des structures géographiqiues variées, parmi lesquelles des sources chaudes, des régions côtières, des montagnes, et plus de 1000 îles volcaniques.

Du fait de sa proximité avec la métropole de Tokyo et de la facilité des transports, c'est le parc national le plus visité du Japon[1].

Le parc national de Fuji-Hakone-Izu est divisé en quatre grande aires :

1. L'aire du Mont Fuji

2. L'aire de Hakone

3. La péninsule d'Izu

4. L'archipel d'Izu

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc national de Fuji-Hakone-Izu est connu pour abriter de rares espèces de lézards, en particulier le lézard Takydromus tachydromoides[2]. Dans la partie nord du parc se trouve le palais des lézards, où le cycle de vie de cet animal est présenté au public. Une polémique fut d'ailleurs déclenchée par le parti politique Niji to Midori, qui accusa les responsables du parc de maltraiter ces animaux.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mount Fuji », National Geographic Society, c. 2012 (consulté le 13 août 2012).
  2. (en) Museum of Comparative Zoology - Harvard University, « Takydromus takydromoides », sur The Database of the Zoological Collections (consulté le 29 avril 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]