Parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Parc-nature du
Bois-de-l’Île-Bizard
Image dans Infobox.
Vélo dans le secteur de l'Église (sud-ouest)
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
2,01 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Site web
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Green pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Green pog.svg

Le parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard est un grand parc de Montréal situé sur l'île Bizard (dans l'arrondissement Île-Bizard–Sainte-Geneviève)

Histoire[modifier | modifier le code]

Période seigneuriale[modifier | modifier le code]

En 1678, Jacques Bizard reçoit la concession de l'île Bizard qui porte alors le nom de Bonaventure. La seigneurie de l'île Bizard demeure la propriété de cette famille jusqu'à la Conquête. Elle sera ensuite détenue par le notable montréalais Pierre Foretier et ses héritiers. L'occupation de l'île Bizard démarre dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Le secteur intérieur du parc régional du Bois-de-L'île-Bizard n'a probablement pas été l'objet d'utilisation résidentielle à cause du caractère inaccueillant de ses sols marécageux et de la présence, à proximité, de carrières de pierres.

Ère industrielle[modifier | modifier le code]

Pendant la période où la drave a cours sur la rivière des Outaouais, le site du parc est occupé par un havre, des carrières et une plage.

La pointe aux Carrières, facilement repérable pour un navigateur sur le lac des Deux Montagnes, sert de halte pour des nombreuses embarcations dont les «cages». L'anse de Pointe-aux-Carrières offre un lieu où les cageurs peuvent détacher leur embarcation avant d'entreprendre la descente des rapides Lalemant, à l'entrée de la rivière des Prairies.

Dans la première moitié du XIXe siècle, ce site est aussi un endroit d'extraction et d'expédition de la pierre. Le toponyme Pointe-aux-Carrières réfère non seulement à la carrière de ce site mais aussi aux carrières exploitées de l'autre côté du chemin principal dans le secteur intérieur du parc. Des pierres provenant de ces carrières ont servi à la construction de résidences de l'île.

Dans les années 1930, le propriétaire du lieu, la famille Roussin-Cardinal aménage la pointe aux Carrières en plage de terrain de pique-nique. La plage a été abandonnée dans les années 1960, probablement à cause de la pollution des eaux du lac des Deux Montagnes. Depuis, les dirigeants des Parcs-nature ont réaménagé la plage.

Création du parc[modifier | modifier le code]

La Communauté urbaine de Montréal crée le parc-nature du Bois-de-L'île-Bizard en 1991. La création du parc est le résultat d'une lutte citoyenne ayant duré quatre ans, menée par le Comité Environnement de l’île Bizard, présidé par Nicole David-Strauss[1]. La décision de la Commission de protection du territoire agricole du Québec de soustraire 456 hectares de la zone agricole permanente de l’île Bizard est à l'origine de la mobilisation citoyenne pour la protection des milieux naturels de L'Île-Bizard[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le parc-nature du Bois-de-L'ïle-Bizard couvre une superficie totale de 291 hectares[3]. Il est situé dans le secteur centre-est de l'île Bizard. La presque totalité de sa superficie est comprise dans le secteur intérieur de l'île si ce ne sont trois intrusions, trois bras rejoignant le lac des Deux Montagnes et la rivière des Prairies. La Pointe-aux-Carrières est le plus important de ces trois emplacements riverains. C'est d'ailleurs à cet endroit qu'est construit le chalet d'accueil du parc régional.

Une passerelle traversant un marécage permet de contempler la nature de près.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éliane Labastrou, Toponymie de L'Île-Bizard, , 55 p., p. 8
  2. Florian Bernard, « Zonage agricole: autre cas de favoritisme à l'île Bizard? », La Presse,‎ , A4
  3. Ville de Montréal, « Parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard » (consulté le 21 mai 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :