Paguma larvata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Civette palmiste à masque[1] (Paguma larvata), nommée aussi pagume ou civette masquée, est un petit mammifère carnivore de la famille des Viverridés (Viverridae) . Apparenté aux mangoustes et aux genettes, c'est sans doute l'une des espèces les plus mystérieuses et les plus mal connues de la famille des Viverridés. On ne connaît qu'une seule espèce Paguma larvata.

Sa consommation comme yewei, viande de faune sauvage, en Chine, est considérée comme étant à l'origine de l'épidémie de SRAS de 2002-2003[2].

Répartition[modifier | modifier le code]

La civette masqué se rencontre en Inde au pied de l'Himalaya, en Asie du Sud-Est et dans la Chine méridionale.

Aire de répartition de la civette masquée


Cet animal, appelé aussi pagume, vit dans les forêts tropicales et les maquis buissonnants.

Description[modifier | modifier le code]

Civette masquée dans le parc national de Kaeng Krachan en Thaïlande

La civette masquée mesure environ 130 cm de long : un corps et une tête de 51 à 87 cm[3] et une queue de près 60 cm. Elle pèse de 3,6 à 5 kg.

Sa fourrure varie d'une couleur orange-rouge à grise. Elle porte de curieuses taches blanches et noires sur la tête : ce « masque » lui vaut le nom de pagume larvée ou pagume masquée.

Elle a, comme le putois, de grosses glandes anales qui lui permettent de projeter sur un prédateur ennemi un liquide caustique et nauséabond très dissuasif.

Comportement[modifier | modifier le code]

La civette palmiste à masque est un animal solitaire nocturne et arboricole.

Elle parcourt son territoire à la recherche de nourriture à partir de la tombée de la nuit.

On ne sait pratiquement rien sur le mode de vie et les mœurs de cette espèce.

Nutrition[modifier | modifier le code]

La civette masqué est essentiellement carnivore.

Elle mange des oiseaux, des oisillons, des œufs ; des rats, des écureuils et autres rongeurs ; mais aussi des arthropodes et des mollusques tels les vers de terre ; et parfois des lézards, des insectes, des grenouilles ; et exceptionnellement des poissons.

Son régime devient omnivore quand elle se régale de fruits : figues, mangues, bananes... et mange des écorces diverses.

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'espèce connaît deux saisons des amours par an.

Chacune des deux portées peut comporter jusqu'à quatre petits.

La naissance des bébés civettes a lieu après 3 mois de gestation ; les petits deviennent adultes à 3 mois.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. Y. Guan, Zheng, He, Liu, Cheung, Luo, « Isolation and Characterization of Viruses Related to the SARS Coronavirus from Animals in Southern China », Science, vol. 2003, no 302,‎ (lire en ligne)
  3. Collectif, Histoire naturelle, Flammarion, , 650 p. (ISBN 978-2-0813-7859-9), p. Civette palmiste masquée page 587
  4. Jiří Felix (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), p. Civette masquée page 30

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :