Païfang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un païfang traditionnel marquant une entrée des Monts Wǔdāng, situés à Shiyan, Chine.
Le païfang marquant une entrée du Cité impériale à Huế, Viêt Nam.

Les païfangs (chinois : 牌坊 ; pinyin : páifāng ; zhuyin : ㄆㄞˊ ㄈㄤ ; pʰaɪ̯³⁵ fɑŋ⁵⁵) ou pailou (chinois simplifié : 牌楼 ; chinois traditionnel : 牌樓 ; pinyin : páilou ; zhuyin : ㄆㄞˊ ㄌㄡˊ ; API : ˌpʌɪˈləʊ)[1],[2] sont un genre important de l'Architecture chinoise classique[3]. Ils sont aussi populaires en Corée, au Japon et au Viêt Nam.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pailou », sur Oxford Dictionnary
  2. (en) « Chinese Memorial Archway », sur cits.net
  3. (en) « Chinese Architecture Culture », sur http://www.travelchinaguide.com (consulté le 15 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]