Pétrole apocalypse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pétrole apocalypse est un essai d'Yves Cochet publié aux éditions Fayard en 2005 (ISBN 2-213-62204-3). L'auteur indique que le pic des découvertes de pétrole fut atteint dans les années 1960, et prévoit « la fin du pétrole bon marché » dans le monde avec l'avènement du pic de Hubbert pour l'année 2010 environ.

Parmi les conséquences de l'épuisement des réserves de pétrole, qu'il nomme « déplétion », citons :

  • une hausse des prix du transport aérien,
  • une hausse des prix du transport routier,
  • une hausse des prix des marchandises transportées sur de longues distances,
  • la disparition des principales entreprises françaises (PSA, Airbus...) dont les produits consomment du pétrole.

C'est pourquoi il plaide pour une relocalisation de la production agricole plus proche des consommateurs, et il insiste sur la nécessaire sobriété que nous devons adopter dans notre mode de vie.

Critique[modifier | modifier le code]

On peut considérer cet ouvrage comme le programme politique d'Yves Cochet, écrit en vue d'une candidature à l'élection présidentielle de 2007.[réf. nécessaire]

L'argument du livre repose en grande partie sur le caractère non substituable du pétrole. On peut certes produire certains des carburants actuellement tirés du pétrole en les extrayant du charbon (procédé Fischer-Tropsch), ce à des prix supérieurs et avec une pollution accrue. Cependant, comme le dit l'auteur, le pic gazier est très rapproché du pic pétrolier, et la production de charbon connaîtra elle aussi un pic dans le courant des années 2020. Ce n'est donc qu'une solution temporaire au problème.

L'ouvrage se sert en fait du problème du pic pétrolier pour justifier le passage rapide à une société de sobriété.[réf. nécessaire]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]