Oxyde parfait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un oxyde parfait est un composé chimique contenant l'élément oxygène ne réagissant pas avec le dioxygène dans des réactions de combustion. L'oxyde parfait d'un élément chimique est l'oxyde dérivé de cet élément possédant la plus faible réactivité.

Généralités[modifier | modifier le code]

Oxydes parfaits simples[modifier | modifier le code]

Oxydes parfaits de référence[modifier | modifier le code]

Sont appelés oxydes parfaits de référence les oxydes parfaits des éléments les plus couramment trouvés en chimie, tels que l'azote, le carbone, l'hydrogène et le chlore. Ces oxydes parfaits servent à identifier les oxydes parfaits complexes.

Élément Corps simple Oxyde parfait
azote N2 N2O
carbone C CO2
hydrogène H2 H2O
chlore Cl2 Cl2O

Cas général[modifier | modifier le code]

Considérons un élément chimique X de valence n. Si n est pair, son oxyde parfait sera XOn/2. Si n est impair, son oxyde parfait sera X2On.

Exemples d'oxydes parfaits simples[modifier | modifier le code]

Élément Corps simple Cation Oxyde parfait
azote N2 / N2O
carbone C C4+ CO2
hydrogène H2 H+ H2O
chlore Cl2 / Cl2O
sodium Na Na+ Na2O
calcium Ca Ca2+ CaO
cuivre Cu Cu2+ CuO
aluminium Al Al3+ Al2O3

Oxydes parfaits complexes[modifier | modifier le code]

Cas général[modifier | modifier le code]

Un composé chimique est un oxyde parfait complexe si on peut le décomposer en oxydes parfaits simples. Si on considère un composé organique de formule CwNxHyXzOn, c'est un oxyde parfait s'il vérifie :


2n=4w+x+y+z

Autrement dit, si on a : CwNxHyXzOn → wCO2 + 0.5xN2O + 0.5yH2O + 0.5zX2O

Exemples[modifier | modifier le code]

  • L'acide carbonique H2CO3 → H2O + CO2
  • Le méthanetétrol CH4O4 → 2H2O + CO2
  • Le diazénediol N2H2O2 → H2O + N2O

Hydroxydes parfaits[modifier | modifier le code]

Un hydroxyde parfait nait de la réaction d'un oxyde parfait métallique (ou non) avec l'eau. Pour un élément X de valence n, l'hydroxyde parfait sera X(OH)n.

Exemples d'hydroxydes parfaits non métalliques[modifier | modifier le code]

On peut citer comme hydroxydes parfaits non métalliques :

Exemples d'hydroxydes parfaits métalliques[modifier | modifier le code]

On peut dire que n'importe quel cation dérivé d'un métal de valence n (Mn+) donnera un hydroxyde parfait de formule M(OH)n, l'ion hydroxyde étant monovalent. Par exemple :

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

Acides carboxyliques[modifier | modifier le code]

Même s'ils ne respectent pas la règle des oxydes parfaits organiques complexes, les acides carboxyliques les plus courts (acide formique, acide acétique) peuvent être considérés comme des oxydes parfaits car le groupe carboxyle n'est pas oxydable par le dioxygène contrairement aux alcools et aux aldéhydes.

Métaux polyvalents[modifier | modifier le code]

Certains métaux comme le fer sont polyvalents. Ils peuvent alors avoir plusieurs oxydes parfaits : pour le fer, on en a deux : l'oxyde ferreux et l'oxyde ferrique. Ils ont alors plusieurs hydroxydes parfaits.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Décomposition par la chaleur[modifier | modifier le code]

Cas général[modifier | modifier le code]

Les oxydes parfaits minéraux complexes se décomposent en autres oxydes parfaits plus simples sous l'action de la chaleur.

Exemples[modifier | modifier le code]

Exceptions[modifier | modifier le code]

La plupart des oxydes parfaits organiques se décomposent avec ou sans chaleur : ils sont instables naturellement, notamment les polyols.

Instabilité[modifier | modifier le code]

Cas général[modifier | modifier le code]

La plupart des oxydes parfaits organiques sont instables comme le méthanetétrol (et les autres polyols et polyperols) qui se décompose en dioxyde de carbone et en eau.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Le méthanetétrol CH4O4 → CO2 + H2O
  • L'oxydiméthanetriol ou éther diméthanetriolique C2H6O7 → 2CO2 + 3H2O
  • L'éther dicarbamidique C2N2O5 → 2CO2 + N2O

Exceptions[modifier | modifier le code]

Les oxydes parfaits minéraux ne sont pas naturellement instables, ils doivent être chauffés pour se décomposer.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Les oxydes parfaits minéraux forment l'essentiel (plus de 99 %) de la croûte terrestre notamment sous forme de silice SiO2, silicates, sulfates, carbonates, phosphates, nitrates, oxydes et hydroxydes. En revanche, les oxydes parfaits organiques sont rares.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://annales.ensmp.fr/articles/1804-1805-2/104-110.pdf