Overman King Gainer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Overman King Gainer
OVERMANキングゲイナー
(Ōbāman Kingu Geinā)
Genre Mecha, science-fiction
Anime japonais
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Sunrise
Licence (ja) Bandai Visual
Chaîne Drapeau du Japon Animax, WOWOW
1re diffusion
Épisodes 26
Manga
Genre Seinen
Scénariste Yoshiyuki Tomino
Dessinateur Yoshihiro Nakamura
Éditeur (ja) Media Factory
(fr) Asuka/Kazé
Prépublication Drapeau du Japon Comic Flapper
Sortie initiale
Volumes 7

Overman King Gainer (OVERMANキングゲイナー, Ōbāman Kingu Geinā?) est un anime japonais réalisé par Yoshiyuki Tomino, écrit par Ichirō Ōkouchi et diffusée entre le et le sur WOWOW. Il est adapté en un manga scénarisé par Yoshiyuki Tomino et dessiné par Yoshihiro Nakamura, prépublié dans le Comic Flapper et publié en sept volumes reliés entre et au Japon. La version française est éditée par Asuka/Kazé entre 2008 et 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Perdus au milieu de la Sibérie, les habitants de Dompolis souffrent de la pénurie et dépendent entièrement de la compagnie des chemins de fer qui les ravitaille à prix fort. De nombreuses voix s'élèvent contre ces dérives et beaucoup veulent quitter la région pour s'établir dans une contrée moins pauvre. Cependant, les hommes au pouvoir empêchent les gens de quitter la ville et font emprisonner tout sympathisant de l'Exode.

Gainer Sanga est un lycéen fana des jeux vidéo et très habile au jeux de combats de robots. Lycéen sans histoire, il se fait arrêter de façon arbitraire par la police et se retrouve dans la même cellule que Gain Bijou, un expert de combat œuvrant pour l'Exode. S'étant fait prendre exprès pour se trouver à l'intérieur de la ville, Gain s'échappe sans mal de la prison, en entrainant Gainer avec lui. Ils pénètrent dans un musée privé de la ville pour voler un robot à haute performance, un overman. Gainer pilote le robot tandis que les forces de défense du chemin de fer les poursuivent. En chemin, ils emmène Ana Medaiyu, la fille du Duc Medaiyu, le maître de la ville. Celle-ci se fait enlever volontairement, toute excitée de sortir de sa chambre. En revanche, cela n'enchante guère sa préceptrice, Rubof, qui se trouve également à devoir quitter Dompolis.

Tous ces événements ont lieu pendant le festival annuel de la chanteuse idol Mayaa Rojin, festival qui donne lieu a de grandes festivités et fait diminuer la vigilance des armées. L'occasion est trop belle : Des centaines de personnes partent pendant le festival pour participer à l'Exode. Ce sont des villes mobiles entières qui se détachent de Dompolis et qui se forment en caravane. Gainer, Gain et d'autres volontaire se dévouent pour protéger la fuite des gens mais la mission est ardue. En effet, les différentes puissances, qui profitent de la mainmise sur les ressources du monde, mettent tout en œuvre pour que l'Exode échoue.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Gainer Sanga : Gainer Sanga dit le King Gainer, le roi des jeux vidéo. Il vit seul dans une pièce confiné au fin fond de l'Exode. Sa faculté d'analyse et son agilité sont impressionnantes notamment lorsqu'il rejoint la garde de l'Exode et combat pour leur cause. Il a un petit faible pour sa camarade de classe qui n'est autre que Sarah qui, elle, découvre ses sentiments au fil de l'animé.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Dès l'annonce de son lancement, Overman King Gainer a retiré notre attention comme son concepteur n'est autre que Yoshiyuki Tomino, l'homme à l'origine de la saga Gundam qui fait un carton au Japon, depuis 1978. Nous sommes dans un univers complètement décorrelé de l'espace mais les auteurs réutilisent des recettes éprouvées dans les histoires de mechas. Pour exemple, le héros est encore un jeune homme qui prend possession d'un super robot plus ou moins par hasard et en devient le pilote officiel. D'autre part la rivalité entre Gainer et Gain rappelle les sempiternels rapports entre un héros junior et son mentor. Bien entendu, une fois passé les quelques aventures pour maîtriser sa machine et se charger du menu fretin, Gainer est confronté à un nouvel ennemi expérimenté, qui a également un Overman. Le récit donne lieu à de nombreux face à face, dans un mélange de sentiments chevaleresques et de rivalités amoureuses. Les scénaristes nous servent même la chanteuse adulée, qui débarque au milieu du champ de bataille, un peu tête en l'air mais qui fait chavirer tous les cœurs, phénomène idol oblige.

La série se démarque pourtant malgré tous ces clichés. Tout d'abord, sa qualité impressionne par la multitude détails et de couleurs, ce qui est atypique pour une série télévisée. La scène de fête de Dompolis, qui se déroule tout le long du premier épisode est un show éblouissant. Il est dommage que ce genre de prouesse soit beaucoup plus rare dans la suite. Certes, toutes les séquences comme les combats d'Overmans sont fluides mais elle restent moins tape à l'œil.

Ensuite, l'univers proposé présente quelques originalités, qui peuvent plus ou moins plaire. Mis à part les Overmans et la cohorte de villes mobiles qui composent la caravane de l'exode, les autres robots restent très basiques. Le décalage de technologies est important entre les machines quasi vivantes et les autres moyens classiques, qui n'ont rien de bien futuriste.

Enfin, l'atmosphère n'est pas tout à fait celle des intrigues habituelles politico-militaire à la Gundam. Certes, le contenu s'en rapproche fort mais l'ensemble devient souvent burlesque. et sa préceptrice[Quoi ?] apportent beaucoup sur ce plan. Cependant, ce mélange de moments comiques et de moments dramatiques peut devenir incongru, voir agacer, comme c'est souvent le cas dans la série télévisée de Ruronin Kenshin. Pour exemple, un des méchants fait le pitre et se tourne en ridicule, alors que quelques minutes avant, il vient d'exécuter un traître "sérieusement".

Production[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Équipe de réalisation[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

  • Kenji Nojima : Gainer Sanga
  • Ai Kobayashi : Sara Kodama
  • Marika Hayashi : Adett Kisler
  • Otoya Kawano : Gain Bijou
  • Rena Mizuki : Cynthia Lane
  • Takehito Koyasu : Asham Boone
  • Hiroaki Harakawa : Pelha Pei
  • Hiroshi Kitazawa : Kejinan Datto
  • Hiroshi Takahashi : Erial Nielson
  • Jun Irie : Nan

Listes des épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Gain et Gainer
  2. Payer sa dette
  3. Des super pouvoirs explosifs !
  4. Victoire ! Tu as le goût d'un baiser
  5. Les yeux tournés vers la Sibérie
  6. L'assassin de la Saint Reagan
  7. Le roi du chemin de fer, Kizz Mund
  8. La course de relais de l'enfer
  9. Donnez-vous à fond, Mme Adette !
  10. Assam l'impitoyable
  11. On ne vole pas les larmes
  12. L'attaque du colosse
  13. Les larmes de Brunehilde
  14. L'apparition du Dominator
  15. Entre le diamant et le magma
  16. Un rude combat pour la section Adette
  17. Un monde sans mensonges
  18. La fragilité de l'épée
  19. Le cauchemar de Lionnetta
  20. Victoire à Katezu
  21. L'ombre d'Overman
  22. Cristal d'Agate
  23. La résurrection de l'Over-devil
  24. Overmax !
  25. Dans la glace
  26. Gain over

Autres médias[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Overman King Gainer » (voir la liste des auteurs).