Yoshiyuki Tomino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yoshiyuki Tomino

Description de cette image, également commentée ci-après

Yoshiyuki Tomino au Taipei Game Show 2008

Nom de naissance Yoshiyuki Tomino (富野 由悠季 ou 富野 喜幸, Tomino Yoshiyuki?)
Naissance 5 novembre 1941 (72 ans)
Odawara, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur

Yoshiyuki Tomino (富野 由悠季 ou 富野 喜幸, Tomino Yoshiyuki?) est un réalisateur de série d'animation (Anime) né le 5 novembre 1941 à Odawara dans la préfecture de Kanagawa au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yoshiyuki Tomino est né le 5 novembre 1941 dans la ville d'Odawara dans la préfecture de Kanagawa, à l'ouest de Yokohama. À la fin du lycée, il intègre la prestigieuse Université Nihon et en sort diplômé dans le domaine de l'art en 1964. Cette même année, il est embauché chez le studio d'animation Mushi Production d'Osamu Tezuka qui recrute à cette époque de nombreux jeunes animateurs. Tomino commence à travailler en novembre 1964 sur la série phare du studio, Astro, le petit robot et réalise le storyboard de l'épisode 96. Par la suite, il fait le storyboard de 25 autres épisodes ainsi que quelques scénarios jusqu'à la fin de la série en décembre 1966.

L'année suivante, Tomino quitte Mushi production et fréquente pendant un an l'Institut de Design de Tōkyō. En 1968, il revient dans le monde de l'animation en tant qu'indépendant et réalise les storyboards de nombreuses séries comme Princess Knight (1967-1968, Mushi Pro), Kyojin no hoshi (1968-1971, Tokyo Movie) ou Kurenai Sanshiro (1969-1970, Tatsunoko).

En 1972, il réalise sa première série, Umi no triton, une adaptation d'un manga d'Osamu Tezuka. Tomino continue la réalisation de storyboard notamment sur Heidi (1974) mais retourne à la réalisation en 1975 avec La Seine no Hoshi et Yūsha Raideen, première série de mecha qu'il réalise. Série produite par le studio Sunrise, Tomino va également réaliser la première produite indépendamment par le studio, Muteki Choujin Zanbot 3 en 1977.

Tomino va alors devenir un spécialiste du genre mecha mais c'est surtout avec Mobile Suit Gundam (1979-1980) qu'il va révolutionner le genre. Tomino va être ainsi l'initiateur d'une nouvelle génération d'anime, les "mechas réalistes" qui va connaître un fort engouement durant la première moitié des années 80 et qui va largement se prolonger dans le temps. Objet de multiples suites ainsi que de produits dérivés, Gundam va propulser Tomino au rang des plus grands réalisateur de son temps. Il réalisera plusieurs séries dans le même genre comme Space Runaway Ideon (1981), Combat Mecha Xabungle (1982), Aura Battler Dunbine (1983), Heavy Metal L-Gaim (1984) avant de retourner à l'univers Gundam comme Mobile Suit Zeta Gundam (1985) et Mobile Suit Gundam ZZ (1986). Il propulse également avec lui le studio Sunrise qui connait une popularité exponentielle et lui permet de se placer en studio spécialisé dans le genre mecha. C'est également Gundam qui va permettre à Tomino de passer à la réalisation de films en 1981 avec la première adaptation sur grand écran de la série.

À la fin des années 80, le genre mecha connait une baisse de popularité conjugué avec une crise générale du monde de l'animation. Tomino va alors pendant un temps cesser la réalisation de séries mais sort deux films, Mobile Suit Gundam : Char contre-attaque (1988) et Mobile Suit Gundam F91. Il revient brièvement à la série avec Mobile Suit Victory Gundam (1993) mais il faut attendre 1998 avec Brain Powerd pour le voir retourner à la réalisation et sortir de l'univers Gundam. Après avoir laissé la main à d'autres réalisateur, Tomino revient en 1999 aux commandes de la réalisation d'un nouvel opus de la saga Gundam, Turn A Gundam, puis passe les années 2000 à réaliser des films dérivés de la saga.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Série TV[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]