Op-ed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un op-ed (américanisme et abréviation de « opposite the editorial page »[1] : « opposé de la page éditoriale ») est un article de journal qui exprime les opinions d'une personne qui n'entretient pas habituellement de liens avec le comité de rédaction du journal. Au contraire de l'éditorial, il est signé par l'auteur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les journaux impriment des pages éditoriales depuis plusieurs siècles, mais le premier ancêtre du op-ed moderne fut créé en 1921 par Herbert Bayard Swope du New York Evening World. Quand il a pris le poste d'éditorialiste en 1920, il a remarqué que la page opposée à l'éditorial était le plus souvent « un fourre-tout pour les critiques de livres, les mondanités et les nécrologies [trad 1],[2] ». Il aurait écrit :

« Il m'est venu à l'esprit que rien n'est plus intéressant qu'une opinion quand une opinion est intéressante, j'ai dès lors mis en place un système pour libérer la page opposée à l'éditorial, qui devint ainsi la page la plus importante aux États-Unis ; dès lors, j'ai décidé d'imprimer des opinions en ignorant les faits[trad 2],[3]. »

À partir des années 1930, la radio commença à concurrencer les médias écrits, qui subirent également la compétition de la télévision plus tard. Les principaux journaux, dont The New York Times et The Washington Post, répliquèrent en ajoutant plus d'articles subjectifs et d'opinions qui firent croître la section op-ed[4]. À l'époque, Swope ne faisait imprimer que des opinions d'employés du journal. Le premier op-ed moderne, qui fait appel à des contributeurs externes au journal, est apparu dans les années 1970 dans The New York Times sous la direction de l'éditorialiste John B. Oakes[5]

Des inquiétudes sont aussi apparues car il est de plus en plus difficile pour les lecteurs de déterminer quels sont les liens qui existent entre le comité éditorial et les contributeurs, certains pouvant par exemple être à l'emploi d'un important annonceur. Dans une lettre au New York Times, l'absence d'une déclaration claire des conflits d'intérêt dans les op-ed a fait l'objet d'une critique de la part d'un groupe de journalistes américains qui ont fait campagne pour plus de transparence dans les op-ed[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « a catchall for book reviews, society boilerplate, and obituaries »
  2. (en) « It occurred to me that nothing is more interesting than opinion when opinion is interesting, so I devised a method of cleaning off the page opposite the editorial, which became the most important in America … and thereon I decided to print opinions, ignoring facts. »

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Op-ed » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « Op-ed », dans Merriam-Webster Online Dictionary,‎ 2010 (lire en ligne)
  2. (en) Meyer, Pundits, poets, and wits, New York, Oxford University Press,‎ 1990
  3. (en) K. Meyer, Pundits, poets, and wits, New York, Oxford University Press,‎ 1990, xxxvii
  4. (en) David Marc, « journalism », dans Grolier Multimedia Encyclopedia,‎ 2010 (lire en ligne)
  5. (en) Jack Shafer, « The Op-Ed Page's Back Pages: A press scholar explains how the New York Times op-ed page got started », Slate,‎ 27 septembre 2010 (lire en ligne).
  6. (en) (en) Roy Greenslade, « US journalists launch campaign for 'op-ed transparency' », The Guardian,‎ 2011-10-11 (lire en ligne)
  7. (en) Craig Silverman, « Journos call for more transparency at NYT Op-Ed page: Toward a higher standard of disclosure », Columbia Journalism Review,‎ 11 octobre 2011 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Moteur de recherche d'op-ed sur DailyOpEd.com (plus de 100 journaux sont catalogués)
  • The Opinionator (conseils sur les op-ed dans les journaux, les magazines et le web)
  • OpedBlogs.com (opinions dans la blogosphère)
  • The OpEd Project (un projet pour augmenter les débats publics et favoriser l'apport des femmes dans les échanges intellectuels)
  • (en) David Shipley, « And now a word from Op-Ed - The New York Times », The New York Times,‎ 2004-02-01 (lire en ligne)
  • (en) David Shipley, « What we talk about when we talk about editing », The New York Times,‎ 2005-07-31 (ISSN 0362-4331, lire en ligne)