Odyssée (Strasbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odyssée
Description de cette image, également commentée ci-après
La grande salle historique de l’Odyssée.
Type cinéma
Lieu Strasbourg
Coordonnées 48° 34′ 57″ nord, 7° 44′ 45″ est
Architecte(s) Paul Horn
Inauguration 1913
Catégorie Cinéma d’Art et d’Essai
Format de langue VOST / VF
Format de projection Numérique, 35 mm
Anciens noms Kinotheater, Union-Kino, Cinéma Union Theater (U. T. ) et Cinéma ABC (en 1964)
Statut juridique Cinéma municipal
Structure-mère Ville de Strasbourg
Protection  Inscrit MH (1990, façade principale avec portique d'entrée et caisses, façade latérale avec toiture, vestibule avec décor, cage d'escalier, escalier menant au foyer, foyer, escalier d'accès au balcon, grande salle de spectacle avec parterre, balcon au premier étage)

L’Odyssée est une salle de cinéma strasbourgeoise située à l’angle du 3, rue des Francs-Bourgeois et de la rue des Sept-Hommes, à proximité de la place Kléber. Construit en 1913, et inscrit aux monuments historiques depuis 1990, il est l'un des plus anciens cinémas de France.

Historique[modifier | modifier le code]

Achevé en 1913, ce théâtre cinématographique est baptisé Union Theater (U.T.) en référence au célèbre Union Theater de l’Alexanderplatz à Berlin. L'ouverture officielle a lieu le 3 janvier 1914, à vingt heures trente, avec deux films : une chasse au Rhinocéros en Afrique orientale et "Der Student von Prag" de Hans Heinz Ewers, avec dans le rôle principal Paul Wegener[1].


Il est rebaptisé ABC à la fin des années cinquante, géré par le groupe Gaumont qui possède déjà à l’époque trois salles à Strasbourg : L’Eldorado dans la Grand’rue, le Studio Kléber à l’Aubette et le Ritz, situé quai Kellermann.

Face à la concurrence des salles multiples, l’ABC est contraint à fermer ses portes en 1986.

La ville de Strasbourg à qui appartiennent les murs, en fait un espace culturel à vocation multiple, et devient l’Odyssée[2].

Éléments classés[modifier | modifier le code]

À l’extérieur : façade principale, 3 rue des Francs-Bourgeois, avec portique d'entrée et caisses ; façade latérale correspondante (deux travées en retour), rue des Sept-Hommes ; toiture correspondante.

À l’intérieur : éléments avec leur décor : vestibule au rez-de-chaussée, cage d’escalier et escalier menant au foyer, foyer au premier étage et escalier d’accès au balcon, grande salle de spectacle avec parterre au rez-de-chaussée et balcon au premier étage : inscription par arrêté du 4 mai 1990[3].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Annonce publicitaire », Freie Presse für Elsass-Lothringen, no 3,‎
  2. « L’Epopée de l’Odysée », sur le site cinemaodyssee.com.
  3. « Ancien cinéma U.T. », notice no PA00085283, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annabelle Fischer, 1912-1992. De l'U.T. à l'Odyssée : la réhabilittation d'un cinéma, École d'architecture de Strasbourg, Strasbourg, 1993 (travail universitaire)
  • Odile Gozillon-Fronsacq, Alsace cinéma : cent ans d'une grande illusion, Nuée Bleue, Strasbourg, 1999, 142 p. (ISBN 2-7165-0363-X) (nombreuses références)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :