Nyanaponika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nyanaponika
Description de l'image Nyanaponika Maha Thera.jpg.
Naissance 21 juillet 1901
Hanau (Allemagne)
Décès 19 octobre 1994
Kandy (Sri Lanka)
Nationalité Allemand, sri-lankais
École/tradition Theravāda

Nyanaponika ou Nyanaponika Thera[1] (1901, Allemagne - 1994, Sri Lanka), né sous le nom de Siegmund Feniger, fut un moine (bhikkhu), traducteur et écrivain bouddhiste de la tradition theravāda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents lui donnent une éducation traditionnelle juive. Vers la fin de son adolescence, il se tourne vers le bouddhisme. Après la lecture des écrits de Nyanatiloka, il souhaite se rendre en Asie et devenir moine. En 1935, fuyant les persécutions, il se rend avec sa mère à Vienne en Autriche rejoindre de la famille[2].

Il va s'installer en 1936 au Sri Lanka au monastère Island Hermitage (en) où il sera ordonné moine par Nyanatiloka. Du fait de sa nationalité allemande, il est interné avec ce dernier dans des camps au Nord de l'Inde entre 1939 et 1946, période durant laquelle, malgré les mauvaises conditions de vie, il continue ses traductions et commentaires de sutras du Canon Pali. Il retourne ensuite au Sri Lanka et obtiendra la nationalité[2].

En 1951, il s'installe à Kandy au Forest Hermitage où il restera jusqu'à sa mort[3]. En 1958, il a co-fondé la maison d'édition Buddhist Publication Society (en). Il en sera rédacteur en chef jusqu'en 1984, puis président jusqu'en 1988[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité BNF.
  2. a et b (en) Bhikkhu Bodhi (en), « Nyanaponika : A Hundred Years from Birth », sur bps.lk, (consulté le 8 décembre 2014).
  3. (en) Andrea Miller, « Buddhist Publication Society », Buddhadharma,‎ (lire en ligne [PDF]).
  4. (en) « Contributing Authors and Translators: Biographical Notes », sur accesstoinsight.org (consulté le 8 décembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]