Norman Podhoretz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Norman Podhoretz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Norman B. PodhoretzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Enfants
Elliott Abrams
John Podhoretz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinctions
Francis Boyer Award (en) ()
Médaille présidentielle de la Liberté ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Norman Podhoretz, né le 16 janvier 1930, est l'un des plus connus des intellectuels néo-conservateurs des États-Unis. Marié à Midge Decter, il est le père de l'éditorialiste John Podhoretz.

Norman Podhoretz est surtout connu pour avoir été, de 1960 à 1995, le rédacteur en chef du mensuel Commentary.

En 2004, il a reçu la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction que le gouvernement américain puisse décerner à un civil.

Éducation[modifier | modifier le code]

Norman Podhoretz a été élevé à Brownsville, quartier pauvre de Brooklyn, dans une famille de gauche — sa sœur aînée s'était même engagée dans un mouvement de jeunesses socialistes. Il est considéré comme l'un des pères fondateurs du néo-conservatisme[1].

Norman Podhoretz a reçu une licence de l'université Columbia où il avait étudié avec Lionel Trilling, ainsi que du Jewish Theological Seminary. Puis il a reçu une licence et une maîtrise de lettres avec mention de l'Université de Cambridge. En 1967, il s'est fait connaître par un essai intitulé My Negro Problem — And Ours.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1981 à 1987, Norman Podhoretz était conseiller de l'U.S. Information Agency, l'agence d'informations du Département d'État.

Pendant 35 ans, Norman Podhoretz a été rédacteur en chef du mensuel Commentary publié par l'American Jewish Committee.

De 1995 à 2003, il a été Senior Fellow du Hudson Institute. Il est aussi membre du Council on Foreign Relations et du Comité de Soutien de l'Institut Turgot[2], et entretient des liens avec le Project for the New American Century.

Ouvrages de Norman Podhoretz[modifier | modifier le code]

  • 1964: Doings and Undoings: The Fifties and After (essais sur la littérature américaine)
  • 1967: Making It (autobiographie) (ISBN 0394434498)
  • 1979: Breaking Ranks: A Political Memoir
  • 1980: The Present Danger: "Do We Have the Will to Reverse the Decline of American Power?" (ISBN 0671413953)
  • 1982: Why We Were in Vietnam (ISBN 0671445782)
  • 1986: The Bloody Crossroads: Where Literature and Politics Meet (Essais sur Camus, Kundera, Henry Adams, Kissinger, Soljénitsyne, Orwell et al.) (ISBN 0671618911)
  • 2000: Ex-Friends: Falling Out With Allen Ginsberg, Lionel & Diana Trilling, Lillian Hellman, Hannah Arendt, and Norman Mailer (Mémoires) (ISBN 1893554171)
  • 2001: My Love Affair With America: The Cautionary Tale of a Cheerful Conservative (autobiographie) (ISBN 1893554414)
  • 2002: The Prophets: Who They Were, What They Are (sur le prophétisme hébreu) (ISBN 0743219279)
  • 2003: The Norman Podhoretz Reader: A Selection of His Writings from the 1950s through the 1990s, textes rassemblés par Thomas L. Jeffers, avec une préface de l'historien Paul Johnson (ISBN 0743236610)
  • 2007: World War IV: The Long Struggle Against Islamofascism (ISBN 0385522215)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Norman Podhoretz, 14 mai 2008, leblogdrzz.over-blog.com/article-19638099.html
  2. Institut TURGOT - au service de la liberté