Nikita Bitchourine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nikita Bichurin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nikita Bitchourine
Bichurin Lhassa.jpg
Plan de Lhassa au XIXe siècle par Bitchourine
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Никита Яковлевич БичуринVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Kazan Theological Seminary (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Département asiatique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Religion
Membre de
Distinction

Nikita Iakovlevitch Bitchourine (en russe : Никита Яковлевич Бичурин ; 29 août 1777 – 11 mai 1853), plus connu sous son nom monastique de Hyacinthe ou Iakinf (Иакинф), est un sinologue russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikita Bitchourine fit des études de théologie au séminaire de Kazan. En 1802, il est ordonné moine et devient recteur d'un couvent à Irkoutsk. En 1807, il rejoint une mission à Pékin. Il quittera la Chine en 1821 pour se retirer à Irkoutsk.

En 1826, il est rattaché au Département asiatique et commence ses publications scientifiques en 1827 avec des Notes sur la Mongolie et une Description du Tibet. En 1829, il est le premier à utiliser l'expression Turkestan oriental pour remplacer le terme Turkestan chinois jusqu’alors en usage[1].

En 1835, le prix Demidoff lui est attribué. En 1837, il ouvre la première école de langue chinoise de l'Empire russe.

Il publiera, jusqu'à la fin de sa vie, de nombreux travaux dont une description complète de la Chine[2]. Il est élu membre de l'Académie des sciences russe, allemande et française pour ses contributions à la sinologie.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Bellér-Hann, Ildikó, ed. (2007). Situating the Uyghurs Between China and Central Asia (illustrated ed.). Ashgate Publishing, Ltd. (ISBN 0754670414). ISSN 1759-5290, page 34
  2. Biographie de Nikita Bitchourine

Liens externes[modifier | modifier le code]