Nicolas Lévesque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolas Lévesque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
doctorat en psychologie
Activité

Nicolas Lévesque est un écrivain et éditeur canadien né en 1974.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est docteur en psychologie de l'université de Montréal[1], où il a eu des charges de cours[2]. Psychologue en privé depuis 1998[3], il est aussi éditeur au sein du Groupe Nota Bene où il édite ses livres[4],[5].

Il figure parmi les cinq finalistes au Prix littéraire du Gouverneur général du Canada en 2015[6] pour l'ouvrage coécrit avec Catherine Mavrikakis, Ce que dit l'écorce[7] et en 2017 pour Je sais trop bien ne pas exister[8], sans obtenir le prix.

En 2017, il collabore à la chronique mensuelle «Psychanalyse d'un personnage» en compagnie de Manon Dumais, à l'émission Plus on est de fous, plus on lit![9]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fils du philosophe Claude Lévesque.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le deuil impossible nécessaire. Essai sur la perte, la trace et la culture, Québec, Éditions Nota bene, coll. « Nouveaux essais Spirale », 2005, 224 p.
  • (...) Teen Spirit. Essai sur notre époque, Québec, Éditions Nota bene, coll. «Nouveaux essais Spirale», 2009, 147 p.
  • Les rêveries de la Plaza St-Hubert, Québec, Éditions Nota bene, coll. «Nouveaux essais Spirale», 2011, 86 p.
  • Le Québec vers l'âge adulte (édition revue et augmentée de (...) Teen Spirit. Essai sur notre époque), Québec, Éditions Nota bene, 2012.
  • Ce que dit l'écorce, avec Catherine Mavrikakis, Montréal, Éditions Nota bene, coll. « Nouveaux essais Spirale », 2014, 180 p.
  • Le peuple et l'opium, Montréal, Éditions Nota bene, coll « Philosophie continentale », 2015, 154 p.
  • Je sais trop bien ne pas exister, Montréal, Éditions Varia, 2016.
  • Phora, sur ma pratique de psy, Montréal, Éditions Varia, 2019, 194 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]